Vous êtes ici:Accueil » Culture » Musique » Belfort et le FIMU (Festival International de Musique Universitaire).

Belfort et le FIMU (Festival International de Musique Universitaire).

Le Lion de Belfort d’Auguste Bartholdi

Créé en 1987 à Belfort, le FIMU ( Festival International de Musique Universitaire ) défend des valeurs de diversité, de convivialité et d’ouverture à toutes formes de musique. Cette année, 100 groupes ont été retenu, (musiques du monde, ; musiques actuelles, jazz, musiques improvisées, nouvelles et musiques classiques ). Les groupes viennent des quatre coins du monde, environ 1600 musiciens, 19 scènes et 200 concerts.

Responsable musique et spectacle vivant de la Ville de Belfort, Matthieu Spiegel est aussi le directeur du FIMU.

Matthieu Spiegel

Le FIMU est un lieu unique où l’on peut pendant 4 jours découvrir toutes sortes de musiques et chacun y trouve son compte où découvre des groupes sensationnels.

Yelé qui délivre un groove implacable avec une instrumentation originale ( N’Goni, Didgeridoo, Guitare).
Une musique de sang mêlé qui transporte du bush australien au Mississippi via l’empire Mandingue.

Yelé

Eagles Gift, fondé en 2013 par Romain Lejeune, le groupe est le projet d’un homme voulant donner corps à ses expérimentations soniques. Il est entouré d’une tribu de musiciens de tous horizons, le groupe déploie un rock réverbéré où les accords massifs et hypnotiques se mêlent à des mélodies pop et éthérées.

Moon est une fille de scène qui a commencé par la danse. Après s’être approprié les bases du rythme pendant plus de 10 ans, le chant et l’écriture se sont imposée à elle. Originaire de Besançon, elle entraîne nos sens dans un délicieux tourbillon;
Sa voix atypique surprend, elle distille aussi bien un rap percutant, qu’un chant trip-hop/jazzy.
Elle vaut vraiment le détour.

Moon

Un public nombreux venu de toute le France, de la Suisse proche et de l’Allemagne va de scènes en scènes.
Ils valent eux aussi le détour.

 

 

LES SITES :

Le Fimu
Office du tourisme de Belfort

A SUIVRE …

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page