Vous êtes ici:Accueil » Lifestyle » Voyage » La récolte de la pomme de terre primeur dans le Finistère.

La récolte de la pomme de terre primeur dans le Finistère.

Au cours d’un voyage de presse dans le nord Finistère, invité par le CNIPT ( Comité National Interprofessionnel de la Pomme de Terre), nous avons découvert la récolte et le conditionnement de celle-ci à la station Prince de Bretagne.

Producteur de pommes de terre primeurs : UN SAVOIR-FAIRE UNIQUE

Nous avons été accueilli par André Minguy producteur de pommes de terre primeur.

André Minguy

Chez les Minguy, on cultive la pomme de terre primeur depuis 70 ans. André, qui a repris l’exploitation familiale en 1975, est installé en GAEC depuis 2000 avec sa femme et ses deux fils.
L’exploitation s’étend sur 3 sites ( Pen Art Prat, Kerzeloc et Keruzoret) soit un triangle de 2,5 km de coté et de 180 hectares de superficie.
Cette région de France n’a pas été touché par le remembrement, ce qui permet d’avoir de petites parcelles et surtout d’avoir protégé l’écosystème, chose qui a été détruite dans la plupart des régions.

Une parcelle d’André Minguy à Ploumoguer

La pomme de terre a deux ennemis, le mildiou et le doryphore.

Un doryphore et ses larves

André Minguy, récolte des pomme de terre primeur appelées « Starlette ».
La récolte est faite avec un tracteur et ensuite le ramassage est fait à la main, les pommes de terre sont triées à ce moment et mises dans des cagettes selon leurs tailles.
C’est une vigilance de chaque instant

(Voir la vidéo)

Nous sommes allés ensuite, visiter la station de conditionnement de Prince de Bretagne.
Là, les pommes de terre sont lavées, puis passent sur un tapis, qui les égoutte, et pour la Starlette sont mise en cagette de 10 kg.

(Voir la vidéo)

D’après une étude réalisée par Opinionway pour le CNIPT et FranceAgriMer en juin-juillet 2016, 90% des Français connaissent la pomme de terre primeur pour sa peau fine (pas besoin de l’éplucher), sa saisonnalité, son petit calibre et sa chair fondant.

Une quinzaine de variétés de pomme de terre primeurs sont cultivées en France. Très connues ou plus discrètes, elles jouent la carte de la fraîcheur.
En Bretagne, on cultive deux variétés de pomme de terre :
– la Lady Christ’l
– la Starlette
C’est pomme de terre doivent être consommées très rapidement après l’achat.
Pour les conserver, le meilleur endroit, le bac à légumes de votre réfrigérateur.

Le conditionnement et la commercialisation ont changé.
Il faut que le consommateur puisse retrouver sur les étals des marchés ou de la grande distribution, la pomme de terre primeur dans un délai très court.

La pomme de terre primeur : un produit fragile, récolté et conditionné avec le plus grand soin.

Ce voyage de presse fut vraiment très instructif.

LES SITES :

CNIPT
Site grand public
Recettes

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page