Vous êtes ici:Accueil » Lifestyle » Voyage » Bucarest, la ville de la joie

Bucarest, la ville de la joie

Quand on pense séjour dans une capitale de l’Est, il faut avouer que Bucarest ne vient pas immédiatement a l’esprit. Et pourtant, la capitale de Roumanie présente de nombreux atouts, et vaut qu’on y fasse escale le temps d’un long week end.
Surnommée le Petit Paris des Balkans, la ville est certes moins grandiose que la capitale française, mais nombreux sont les bâtiments d’inspiration haussmanienne qui jalonnent la cité, lui conférant un charme certain.
Ville d’art et de culture, Bucarest offre de nombreux musées, comme le Musée du Village, un musée tres original, rassemblant pres de 300 constructions (habitations, moulins à vent et à eau, églises, bâtiments annexes de ferme etc.), d’époques différentes, provenant de plusieurs régions du pays et réinstallées en plein air comme dans un immense et unique village.BucarestOu encore, le Musée du Paysan Roumain, élu meilleur musée europeen en 1996, et qui recrée l’univers quotidien du paysan roumain, ainsi qu’une collection unique d’icônes peintes sur verre.
Bien sur, vous ne pourrez pas manquer la visite du Palais du Parlement, une construction gigantesque de 6000 pièces, toute en pierre et marbre, deuxième bâtiment administratif le plus grand du monde, après le Pentagone à Washington. Il aura fallu raser 1/5e de la ville, l’équivalent de 3 arrondissements parisiens, pour réaliser le rêve de démesure de son initiateur, l’ancien dictateur Nicolae Ceaucescu. BucarestAujourd’hui, le bâtiment abrite la Chambre des députés, ainsi que le Sénat, mais également le musée national d’art contemporain (MNAC), dans l’aile ouest, ainsi que le Musée et le Parc du totalitarisme et du réalisme socialiste.
A la nuit tombée, nombreux sont les bars et clubs qui accueillent les touristes, pour de folles soirées.
Et comme Bucarest est probablement la capitale d’Europe la moins chère, de nombreux jeunes se retrouvent ici, ce qui confère a la ville un dynamisme tout particulier.

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page