Vous êtes ici:Accueil » Lifestyle » Voyage » La Sardaigne : terre des Nuraghe

La Sardaigne : terre des Nuraghe

Petite soeur de la Corse, a quelques miles nautiques de Bonifacio, la Sardaigne est la deuxième plus grande ile de Méditerranée.
image
Bien sur, les plages de sable fin, les petites criques de la Cote d’Emeraude attirent chaque année des millions de touristes, qui viennent profiter des joies de la mer.
Mais au delà de son cote balnéaire, le charme de la Sardaigne se vit dans les terres, dans une nature déserte et préservée. Forets primaires de chênes verts, ou au contraire zones arides quasi désertiques, les contrastes d’un vallon a l’autre sont saisissants.
Les amoureux de la vie sauvage vivront ici des moments uniques, quand au détour d’un chemin se dessinera sur le sol l’ombre du maitre des lieux : l’aigle royal ! Puissant, majestueux, sa rencontre est un moment magique.
image
Autre merveille a découvrir sur cette terre millénaire, les nuraghe, vestiges d’une civilisation aujourd’hui disparue dont on sait encore très peu de choses. Construits avec de grands blocs de pierre dont certains pèsent plusieurs tonnes, et érigés entre le 15e et le 6e siècle avant notre ère, les nuraghe ont traversé le temps, défiant l’histoire des hommes. On en trouve un peu partout sur l’ile, et certains de ces vestiges uniques au monde sont désormais classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. L’ensemble de la construction est robuste : un nuraghe tient grâce au simple poids de ses pierres, et quelques uns atteignent 20 m de hauteur, l’équivalent d’un immeuble de 6 etages !

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page