Vous êtes ici:Accueil » Lifestyle » Voyage » Carnet de voyage : Tasmanie : traversée vers Bruny Island

Carnet de voyage : Tasmanie : traversée vers Bruny Island

La nuit n’a pas été calme : les cacatoès n’ont pas arrêté, même en plein nuit. Après un rapide petit déjeuner, nous partons pour Kettering, où se trouve l’embarcadère pour Bruny Island. Sur le bateau, nous retrouvons Lea et ses parents. Juste le temps de faire un selfie, et nous voici de l’autre coté (15 minutes de traversée). C est ici que nos routes se séparent, on ne se croisera plus…

Tout d’abord, direction le holiday park (le seul de l’ile !). Sur la route, nous faisons un stop sur l’isthme qui relie l’ile du nord a l’ile du sud. Il fait gris et frais. Pendant la montée vers le point de vue, nous découvrons des dizaines de trous qui doivent abriter des petits pingouins.
Après un rapide déjeuner, nous partons pour une marche de quelques heures, le long de la côte : falaises a pic, et forêt pleine d’oiseaux multicolores. La marche est assez dure, et nous sommes obligés de faire des breaks de temps en temps. Finalement le soleil perce les nuages, alors que nous finissons la balade.
Tasmanie_fev_2016_1303Nous décidons de retourner a l’isthme, pour refaire des photos. Ca sera plus beau sous le soleil. Mais c’est marée basse, et le côté de la baie est quasiment à sec. Tant pis, les photos seront moins spectaculaires !
Comme nous avons du temps, nous décidons d’aller visiter LA ville de l’ile et de faire quelques courses au grocery store. On se croirait a Bagdad Cafe, en fait il n’y a rien ! Le grocery store se résume à une minuscule épicerie, et la ville n’existe que sur la carte : 3 maisons tout au plus !
Tasmanie_fev_2016_1318Retour au camping. Pas de site avec électricité, et pas de wifi. Tant pis, au moins nous aurons accès aux douches et à la cuisine.
En regardant le paysage autour, je trébuche et tombe la tête en avant sur un tronc d’arbre ! Le choc est rude, et je reste stone quelques minutes, mais ça va. Je m’en tirerai avec quelques égratignures et une belle bosse.

Nous prenons l’apéro : finalement, la vodka est la bienvenue !
Dans la cuisine, nous rencontrons Linda, une australienne qui descend des verres de « black russian » : vodka et crème de cafe. Je me laisse tenter, c’est vrai que ça se boit très bien !
Nous passerons la soirée a discuter avec elle, et Joe, une anglaise qui voyage seule.
Joe a vu un kangourou blanc, et nous montre les photos qu’elle a prises.

Linda se roule un joint, nous en propose mais nous refusons. Ambiance backpackers entre quadras, c’est plutôt sympa ! Vers minuit, chacun regagne sa tente ou caravane. Linda ne sait plus vraiment où elle dort ….On ne la reverra plus, ce sont des rencontres d’une soirée…

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page