Vous êtes ici:Accueil » Lifestyle » Voyage » Carnet de voyage : les hauts plateaux de Tasmanie

Carnet de voyage : les hauts plateaux de Tasmanie

Le holiday park de Launceston n’avait rien d’extraordinaire. Comme il est en bordure de ville, il accueille pas mal de gens qui semblent vivre là a l’année. Du coup, l’ambiance n’est pas vraiment la même qu’avec des vacanciers. Au petit matin, neprenons la route, direction les grands lacs. En chemin, nous essayons d’aller voir les Liffey falls, mais la route est déconseillée aux véhicules lourds. Avec le petit van on serait passés, mais là, on ne prendra pas le risque. Demi tour sur la piste, et on repart. Un peu avant pine lake, nous apercevons deux grands kangourous sur la route. Le temps de prendre un appareil photo, ils ont disparu dans le bush !

Nous arrivons a pine lake. La balade est simple : une passerelle de bois a été construite tout le long, pour mener au lac. Une pause zen…Nous repartons et ne tardons pas a arriver a un point de vue sur « Great Lake », le grand lac a l’intérieur de l’ile.
Tasmanie_fev_2016_0312
La route se transforme rapidement en piste. Le paysage change totalement. Finies les forets, nous sommes dans le bush, balayé par les vents. Pas d’arbres, un paysage désertique, avec le lac à demi asséché à cause des puisements d’eau pour les centrales électriques. Ca doit regorger d’animaux sauvages, mais il est trop tot et nous n’en croiserons pas.
La piste est longue, très longue, et nous n’en voyons pas la fin.
Tasmanie_fev_2016_1187
Finalement nous arrivons a Bronte Park, l’endroit où nous avons prévu de passer la nuit.
Mais c’est trop sinistre, et après avoir fait le plein dans une petite station perdue au milieu de la foret (vous vous souvenez, Badgad cafe ? Imaginez avec simplement de la foret autour !), nous décidons de continuer la route.
Nous arrivons a Hamilton, et décidons de faire une pause dans un petit cafe en bord de route : le Wild Fenel.
Une chicken pie et un gateau au chocolat après, nous voila rassasiés, et nous repartons, direction New Norfolk, où le guide indique un caravan park.
La ville est assez grande, mais peu animée. Quelques courses a Woolworth, où je trouve du fil et des aiguilles pour réparer mon short qui commence a se déchirer. Il faut dire que je ne le ménage pas ! Apres une vodka crandberries bien méritée, nous partons pour une marche le long de la rivière, et croisons des perroquets noirs et rouge, mais pas de kangourous !

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page