Vous êtes ici:Accueil » Culture » Cinéma » « L’Etudiante et Monsieur Henri » de Ivan Calbérac.

« L’Etudiante et Monsieur Henri » de Ivan Calbérac.

L'Etudiante et Monsieur Henri

« A cause de sa santé vacillante, Monsieur Henri ne peut plus vivre seul dans son appartement parisien. Particulièrement bougon, il finit néanmoins par accepter la proposition de son fils Paul de louer une chambre à une jeune étudiante. Loin de tomber sous le charme, Henri va se servir d’elle pour créer un véritable chaos familial… »

Constance (CNoémie Schmidt) et Mr Henri (Claude Brasseur)

Constance (Noémie Schmidt) et Mr Henri (Claude Brasseur)

Monsieur Henri, ancien expert comptable vit seul depuis la mort de sa femme, son fils s’est marié et sa chambre est libre.
Celui-ci passe une annonce pour louer cette chambre à un ou une étudiante. Constance qui vit à Orléans avec ses parents, les aide à faire les marchés et doit faire son rattrapage, car elle a raté son année.
Décide de venir à Paris et se présente chez Monsieur Henri, mais ce n’est pas gagné!

Monsieur Henri

Monsieur Henri

Monsieur Henri, magistralement interprété par Claude Brasseur est un vieil homme bougon, qui malgré lui, voit la vie ne noire.
Il n’a jamais su dire « Je t’aime », mais par des petites phrases, comme « couvre toi bien, il fait froid », il fait passer ce message.

Monsieur Henri en famille

Monsieur Henri en famille

Il va s’attacher à Constance, après un plan machiavélique pour qu’elle reste chez lui, séduire son fils afin qu’il se sépare de sa femme.
Un jour en l’entendant jouer du piano, il voit en Constance, une interprète de qualité ( elle lui rappelle sa femme), il va lui redonner confiance.

Constance (Noémie Schmidt)

Constance (Noémie Schmidt)

Noémie Schmidt qui joue le rôle de Constance, a été découverte lors d’un casting. Cela ne m’étonnerai pas que nous la voyons rapidement dans d’autres films.

« L’Etudiante et Monsieur Henri » est un film sur l’amour, les non-dits.
On rit beaucoup, on pleure aussi.
A voir sans modération.

En salle le : 7 octobre 2015

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page