Vous êtes ici:Accueil » Culture » Cinéma » « La femme au tableau » de Simon Curtis.

« La femme au tableau » de Simon Curtis.

La femme au tableau

« Lorsqu’il fait la connaissance de Maria Altmann, un jeune avocat de Los Angeles est loin de se douter de ce qui l’attend… Cette septuagénaire excentrique lui confie une mission des plus sidérantes : l’aider à récupérer l’un des plus célèbres tableaux de Gustav Klimt, exposé dans le plus grand musée d’Autriche, dont elle assure que celui-ci appartenait à sa famille ! D’abord sceptique, le jeune avocat se laisse convaincre par cette attachante vieille dame tandis que celle-ci lui raconte sa jeunesse tourmentée, l’invasion nazi, la spoliation des tableaux de sa famille, jusqu’à sa fuite aux Etats-Unis. Mais l’Autriche n’entend évidemment pas rendre la « Joconde autrichienne » à sa propriétaire légitime… Faute de recours, ils décident d’intenter un procès au gouvernement autrichien pour faire valoir leur droit et prendre une revanche sur l’Histoire. »

Randol Schoenberg (Ryan Reynolds) et Maria Altmann (Helen Mirren)

Randol Schoenberg (Ryan Reynolds) et Maria Altmann (Helen Mirren)

Ce film pose la question de la restitution de tous ce que les nazis ont volés au juifs durant la seconde guerre mondiale.
Sachant que ceux-ci ont été disséminé un peu partout dans le monde.
Dans le cas présent, il s’agit d’un tableau de Gustav Klimt (Portrait d’Adèle Bloch-Bauer), tante de Maria Altmann jouée par Helen Mirren qui s’avère être de film en film, la plus grande actrice anglaise.
Remarqué en France par la série anglaise « Suspect N°1 », elle nous surprend de film en film.

Helen Mirren

Helen Mirren

Aidée de Randol Schoenberg (Ryan Reynolds), jeune avocat qu’elle convint à faire son possible pour récupérer ce tableau, elle et lui vont se démener, avec acharnement pour obtenir gain de cause.

Randol Schoenberg (Ryan Reynolds) et Maria Altmann (Helen Mirren)

Randol Schoenberg (Ryan Reynolds) et Maria Altmann (Helen Mirren)

Ils vont se rendre à Vienne, qu’elle a fuit pendant la guerre ( elle ne voulait plus y remettre les pieds), plaider sa cause. Puis ensuite au USA, et après de longues procédures, la cour de justice autrichienne va lui donner raison, elle va récupérer tous les tableaux appartenant à sa famille.

Ils ont gagné !

Ils ont gagné !

Le portrait d’Adele Bloch-Bauer fut vendu en 2006 lors d’une vente privée au milliardaire Ronald Lauder à la seule condition que cet oeuvre puisse être vue du public.
On peut le voir à la Neue Galerie à New York.

Il faut voir ce film pour son sujet qui est toujours d’actualité, mais aussi et surtout pour Helen Mirren.

En salle depuis le : 15 juillet 2015

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page