Vous êtes ici:Accueil » Lifestyle » Voyage » Voyage dans le Lot : Figeac, cité médiévale !

Voyage dans le Lot : Figeac, cité médiévale !

Vue de la ville

Vue de la ville

Place Champollion

Place Champollion

La ville de Figeac est la ville natale de Champollion, un musée lui est d’ailleurs consacré.
Comme Cahors, Figeac est une ville qui a été en pleine expansion au Moyen Âge et l’architecture le prouve.

Place Carnot

Place Carnot

Figeac est une ville où il fait bon flâner, qui dégage une certaine douceur de vivre.

Pour guider les touristes, un circuit des clefs invite ceux-ci à la découverte de ses édifices les plus emblématiques.
Il permet de découvrir toute la richesse du patrimoine de la ville.

Ruelle

Ruelle

Il faut remonter au IXème siècle, un abbaye est fondée,emplacement de  l’Eglise St Sauveur. Autour de cet établissement, la ville se construit, car les moines ont besoin de main-d’œuvre.

Eglise St Sauveur

Eglise St Sauveur

Chapelle attenante à l'Eglise St Sauveur

Chapelle attenante à l’Eglise St Sauveur

L’essor économique de la cité s’intensifie à partir du XIIème siècle.
Les marchands de la ville développent un réseau d’échange avec des cités commerçantes de toute la France.
Cette richesse des marchands s’expriment dans l’architecture et le décor de leurs demeures.
Celles que l’on peut voir aujourd’hui au détour des rues rappellent que Figeac fut jusqu’à la guerre de Cent Ans l’une des villes les plus prospères du midi de la France.

Place Carnot

Place Carnot

On voit bien, l’évolution de l’architecture, au début du Moyen Âge, les maisons des riches marchands dénotaient, d’abord très simple, elles passèrent par le style Roman, puis le Gothique ( les fenêtres nous le montre bien), et certaines sont de style Renaissance.
Au rez-de-chaussée, se trouve les boutiques avec leurs étals qui s’ouvraient sur la rue, au-dessus de petites fenêtres qui éclairaient les boutiques. Ensuite, la pièce principale, celle où n vivait, celle où justement par le décor des fenêtres, les marchands pouvaient montrer leur richesse.
Au dernier étage se trouve le « Solhelo », grenier ouvert où, l’on pouvait prendre le frais, étendre le linge.

Au dernier étage: le

Au dernier étage: le « Solhelo »

Plusieurs maisons sont réputées:

– Maison dite de la Monnaie ( où se trouve l’office du tourisme), avec sa façade principale des mieux conservées.

Office du Tourisme

Maison dite de la Monnaie: Office du Tourisme

– Le Palais Balène. Résidence d’une famille noble était à la veille de la guerre de Cent Ans, l’une des plus grandes demeures de Figeac, et particularité, elle n’avait aucune fonction marchande.

Maison Balène

Maison Balène

– Maison médiévale ( 5 place Champollion), est l’une des plus belles. Ses hautes baies qui laissent entrés la lumière, témoignent d’une recherche de confort.

Place Champollion : Maison Médiévale

Place Champollion : Maison Médiévale

– Maison du Griffon ( 4 place Champollion), située juste en face du musée Champollion est considérée comme la plus ancienne maison de Figeac.

Maison du Griffon

Maison du Griffon

Bien d’autres maisons témoignent de cette architecture médiévale et de la beauté de celle-ci.

Détail fenêtres

Détail fenêtres

Détail fenêtres

Détail fenêtres

Une des dernières construction est la passerelle Mimram, inaugurée en 2002, enjambe la Célé.

Sa modernité, son utilité font qu’elle trouve bien sa place et est apprécié par les habitants.

 

Pseerelle Mimram Crédit photo : Marc Mimram

Passerelle Mimram
Crédit photo : Marc Mimram

 

Figeac appartient au réseau national des Villes et Pays d’art et d’histoire.

Bien sûr, Figeac, ville natale de Champollion a un musée qui lui est dédié, et j’y reviendrai dans un article consacré à celui-ci!

LES SITES:

Office Tourisme Figeac

Office Tourisme du Lot

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page