Vous êtes ici:Accueil » Culture » Cinéma »  » SUITE FRANÇAISE  » de Saul Dibb

 » SUITE FRANÇAISE  » de Saul Dibb

Suite Française

« Été 1940. France. Dans l’attente de nouvelles de son mari prisonnier de guerre, Lucile Angellier mène une existence soumise sous l’oeil inquisiteur de sa belle-mère. L’arrivée de l’armée allemande dans leur village contraint les deux femmes à loger chez elles le lieutenant Bruno von Falk. Lucile tente de l’éviter mais ne peut bientôt plus ignorer l’attirance qu’elle éprouve pour l’officier… »

La débâcle.

La débâcle.

On peut penser que pendant la seconde guerre mondiale, tout était soit noir, soit blanc! Mais il y a toute une nuance de gris et cela fait la différence.
Ceux que l’on croit collaborer ne le font pas et vice-versa.

Le vicomte (maire aussi) du village dès le début, le fait, mais mal lui en a pris, car il sera le premier à en subir les conséquences.

Le vicomte et sa femme (Lambert Wilson & Harriet Walter)

Le vicomte et sa femme (Lambert Wilson & Harriet Walter)

Lucile (Michelle Williams), se sent seule d’autant plus que sa belle-mère (Kristin Scott Thomas), son fils étant parti à la guerre, lui défend de jouer du piano.
Jouer du piano était pour elle, un moyen de s’évader. Sa belle-mère ne l’aimant pas.
L’arrivée de l’officier allemand (Matthias Schoenaerts), va changer la donne, car avant la guerre il était compositeur et occupe la pièce où se trouve l’instrument. Il compose une suite qu’il appellera, la « Suite Française ».

La servante, la belle-mère e Lucile ( Kristin Scott Thomas) et Benoït Labarie (Sam Riley) recherché par les allemands.,

La servante, la belle-mère e Lucile ( Kristin Scott Thomas) et Benoït Labarie (Sam Riley) recherché par les allemands.

« Suite Française » : Un manuscrit sauvé de l’oubli.

Juillet 1942: Irène Némirovsky est arrêtée puis déportée à Auschwitz où elle meurt en août, deux mois avant son mari Michel Epstein. Leurs filles Denise et Elisabeth survivront de cache en cache, gardant toujours avec elles une valise confiée par leur père et contenant un manuscrit inachevé.
Elles ne l’ouvriront que très tard. En 1955, le confiront à l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine.
La suite est connue : Suite Française, roman posthume publié en 2004, fut un succès retentissant, vendu à des milliers d’exemplaires de part le monde.

C’est vraiment, un très beau film. Un casting de rêve.
Il donne un regard neuf sur ce que peuvent être les relations humaines dans un pays en guerre et occupé.
Il faut vraiment le voir.

Sortie en salle le : 1er avril 2015

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page