Vous êtes ici:Accueil » Lifestyle » Voyage » Les merveilles de la baie de Morlaix.

Les merveilles de la baie de Morlaix.

Envie de vacances sur la côte bretonne ? L’été arrive et sonne comme une invitation au voyage. Morlaix et sa région est une belle destination du Finistère nord à découvrir. Parsemés d’îles et d’îlots, la baie de Morlaix est un joyau breton. Enchâssée entre le Léon et le Trégor, la ville de Morlaix est une invitation à la flânerie, avec ses ruelles pittoresques, ses venelles escarpées, ses maisons à pondalez construites en bois et son viaduc du XIXe qui passe sur la ville médiévale. Et pour les amoureux de la randonnée, le mythique sentier des douaniers GR34 serpente sur 84 kilomètres et à chaque détour des paysages différents. Au nord de la presqu’île de Carantec, l’île Callot, un site protégé que l’on rejoint à pied à marée basse (attention aux horaires des marées). Située sur une péninsule très préservée, la station balnéaire Carantec est réputée par la beauté de son littoral. Le ramassage des produits de la mer est multiple, bigorneaux, crabes, coques, huîtres, oursins, amandes de mer, crevettes… (se renseigner sur la réglementation de la pêche à pied).

Baie de Plougasnou

Surveillant le milieu de la baie, le château du Taureau trône fièrement sur la mer et se visite en bateau depuis Carantec ou Plougasnou. Construit autrefois pour protéger la baie, la forteresse est détournée de sa fonction initiale pour devenir une prison d’état où le célèbre communard Auguste Blanqui fut emprisonné. En 1930 Mélanie de Vilmorin y prend ses quartiers d’été en y donnant des fêtes coquines où le tout-Paris accourt, Guitry, Cocteau et Saint-Exupéry. Pendant la Seconde Guerre mondiale les allemands s’y installent et en 1960, une école de voile y fit ses quartiers pendant une vingtaine d’années. Aujourd’hui c’est un musée où chaque visiteur parcourt librement les trois niveaux de l’édifice restauré.

Château du Taureau

Côté architecture, le Cairn de Barnenez dans la commune de Plouezoc’h date du Ve millénaire av.J.-C. Le deuxième plus vieux mausolée du monde, après la Tour de Jéricho en Cisjordanie est classé monument historique. Surplombant la Manche, le plus grand mausolée mégalithique d’Europe abrite 11 dolmens funéraires à couloir mérite bien l’appellation donnée par André Malraux : « le Parthénon de la Préhistoire ». Une visite à faire en famille pour remonter dans le temps.

Cairn

Au Sud de Morlaix deux enclos paroissiaux, Saint-Thégonnec et Plougonven vaut le détour. Ces fameux ensembles architecturaux recèlent trésors et merveilles témoignant de la ferveur religieuse et de la prospérité des ports régionaux liée à la fabrication du lin exportée dans toute l’Europe (XVe-XVIIe). Un enclos paroissial doit rassembler au moins cinq des huit éléments suivants : l’église, l’ossuaire, la chapelle reliquaire, le calvaire, le mur d’enceinte, la porte triomphale, le cimetière dans le placître et la fontaine.

Saint Thegonnec

Ancienne cité corsaire, Roscoff est dotée de belles demeures en granit du XVe siècle qui jalonnent les ruelles témoignent du riche passé. Son port assure la liaison en ferry avec les îles britanniques, l’Irlande et l’Espagne. Juste au-dessus du port de plaisance se trouve un luxueux jardin exotique, labellisé « Jardin remarquable » rassemblant plus de 3000 plantes subtropicales. Berceau de la thalassothérapie, son centre est reconnu en France et au-delà de nos frontières grâce à son savoir-faire ancestral lié aux bienfaits des algues de sa baie. Un nouveau soin a vu le jour très apprécié de la clientèle : la cryothérapie.

Thalassothérapie de Roscoff

A quelques encablures de Roscoff se trouve l’Ile de Batz s’étirant sur 3,5 kilomètres et large de 1,5 kilomètre bordé de plage de sable fin. A découvrir le jardin botanique Georges Delaselle, un véritable oasis breton, des paysages sauvages et préservés, et au sommet du phare culminant à 44 mètres, une vue époustouflante… après avoir gravi les 198 marches ! Et comme la Bretagne est une terre de légendes, ne repartez pas sans avoir visité le trou du serpent. Un chaos granitique naturel où, d’après la légende, Saint Pol précipita dans les flots le dragon qui terrorisait l’île…

Île de Batz

Où se loger ?

Face à la mer d’Iroise, l’hôtel et Spa Sainte-Barbe 4* vient d’ouvrir au Conquet. Cet établissement haut de gamme offre une vue grandiose sur les îles d’Ouessant et Molène avec sa terrasse qui s’avance sur la mer. Les 34 chambres spacieuses ont vu sur la mer ainsi que le restaurant qui fait la part belle aux produits de la mer. Parmi les spécialités… Un carpaccio de poulpe, un Saint-Pierre aux salicornes ou un homard breton grillé au beurre demi-sel. De quoi vous mettre les papilles en émoi. Aux commandes, l’hôtelier de Roscoff Jean-Marie Chapalain et le restaurateur quimpérois Guy Diquélou, biens connus des Bretons.
Pointe Sainte-Barbe, 29217 Le Conquet (02 98 48 46 13)

Hôtel Ste Barbe

Une dégustation iodée

Depuis 15 ans, Sylvain Huchette, halioticulteur élève des ormeaux bretons en pleine mer et les nourrit exclusivement aux algues fraîches et certifiés agriculture biologique. La production disponible toute l’année ravit les grands chefs à Paris comme à Tokyo. Les amateurs lui trouvent une douce saveur iodée, avec une légère pointe de noisette. La truffe de la mer à un coût (100 € le kilo).
Vente directe chez le producteur, du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30 (02 98 37 17 39).
Site : contact@francehaliotis

Ormaux

LE SITE : Ville de Morlaix

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page