Vous êtes ici:Accueil » Suggestion » RENAULT Scénic IV : le monospace compact de référence.

RENAULT Scénic IV : le monospace compact de référence.

A la suite du monospace du type Espace, Renault avait innové en lançant le monospace compact :
ainsi le Scénic voyait-il le jour en 1996.
Son dessin était du à la talentueuse Anne Asensio (1) dont le journal Le Monde écrit d’elle en 2010 qu’elle est devenue une « papesse » du design automobile, rien de moins !
C’était ainsi l’une des premières automobiles de la famille des monospaces compacts et qui connut d’emblée un grand succès puisque la première génération sera vendue à près de 2,8 millions d’exemplaires jusqu’en 2003.
Rapidement la concurrence allait s’engouffrer dans le créneau avec notamment Opel et son Zafira ainsi que Citroën avec le Picasso…
La deuxième génération apparaît donc en 2003 et contrairement à la précédente, le Scénic II est décliné en deux versions : une version courte 5 places et une version longue 7 places .
Pour répondre à une concurrence croissante, et particulièrement face au Citroën C4 Picasso, le Scénic fait peau neuve en 2009 en proposant une troisième génération.
Puis fin 2016 la quatrième mouture – très éloignée des premières – fait son apparition.
Cette version IV est 100 % nouvelle : le Scénic change de châssis, de style et inaugure de nouvelles technologies.

En effet, 20 ans c’est l’âge mûr et voilà pourquoi Renault a décidé de prendre un nouveau virage pour contrer des rivaux toujours plus agressifs (le Citroën C4 Picasso restylé et le récent Volkswagen Touran).
Mais surtout repousser la menace des SUV (2) qui représentent dès à présent un quart des immatriculations et dont la part continue à croître fortement.
Par leur style baroudeur les SUV ont en effet pris le dessus sur le « monospace à la papa » qui était plébiscité par les familles au début des années 2000.
Il convenait donc à ce nouveau Scénic IV de quitter son habit sage pour un design plus désirable sinon même agressif comme l’est celui d’un SUV !

Toujours monospace dans leur configuration mais désormais SUV (ou Crossover, c’est selon) dans leur approche esthétique, les Renault Scénic et Grand Scénic de quatrième génération, passent à une nouvelle étape de leur évolution pour s’adapter à la demande actuelle en matière de design automobile.

Le Scénic châssis court fait ainsi un clin d’œil très appuyé au Captur dont il reprend habilement les codes pour s’en rapprocher mais sans que l’on puisse toutefois les confondre.
D’un autre côté, avec une longueur augmentée de 23 cm et qui lui confère un style plus élancé, le Grand Scénic à une tendance à s’approcher du style initié par le nouvel Espace V.

Le Scénic, qui mesure 4.41 m de long, propose 5 places avec 572 litres de volume de coffre alors que le grand Scénic peut offrir pour sa part jusqu’à 7 places avec un volume de coffre de 765 litres (en cinq places et encore 233 en 7 places) pour une longueur totale de 4.63 m.

Sur le modèle essayé – version 5 places – la configuration moderne et fonctionnelle est remarquablement bien finie.
Ainsi le niveau de finition “Intens” rejoint réellement le haut de gamme avec une très belle sellerie cuir et des sièges avant électriques , chauffants, etc.

La planche de bord (qui reçoit même l’affichage tête haute) présente un nouveau design très réussi mettant en avant un grand écran posé élégamment sur la console centrale.
En outre la sonorisation « Bose » avec 12 haut-parleurs (de série sur Intens) est digne de celle d’un salon.
L’écran tactile de 8.7 pouces pilote les paramétrages de la voiture et ceux des systèmes multimédia avec le « Renault R-Link » (3) proposant désormais le système CarPlay ou Android ainsi que la navigation 3D Europe et la caméra de recul couleur.

Principales caractéristiques :

Cylindrée (cm3) de 1 198 à 1 600 cm3
Puissance en CH de 95 à 160
Vitesse maximum de 184 à 190 km/h
Crash test Euro NCAP 5 étoiles
Carburant essence et diesel
Type de carrosserie 5 portes 5/7 places
Emissions CO2 (g/km) 100 à 136
Catégorie Monospace Compact

2) SUV (abréviation de l’anglais Sport Utility Vehicle), autrement appelé « Crossover » est un véhicule de loisirs bicorps, pouvant posséder certaines capacités de roulage hors route ou de remorquage. Au début du XXème siècle, ce type de véhicule très prisé aux États-Unis, devient de plus en plus répandu en Europe.

(3) les Mégane, Scénic, Talisman et les autres modèles Renault embarquent désormais le R-LINK 2 avec le support d’Android (Google) Auto et CarPlay (Apple).
En plus des applications projetées d’iOS ou d’Android, les automobilistes peuvent, selon leurs besoins, utiliser les services R-LINK : une boutique qui contient des applications de cartographie et des services en tout genre, généralement offerts gratuitement pendant plusieurs mois.

Clio IV en tête des ventes, en attendant la Clio V

En attendant la commercialisation de la nouvelle Clio V présentée en mars dernier au Salon de Genève, revenons brièvement sur l’excellente Clio IV.
La première mouture est lancée en 1990 (Clio I) et remplace la Renault Supercinq, puis en 1998 (Clio II), en 2005 (Clio III), renouvelée en 2012 (Clio IV) et en 2019 (Clio V).
La Clio IV phase II est est produite depuis 2016.
Avec plus de 100 000 exemplaires par an, elle est la voiture la plus vendue en France en 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018, devant sa principale rivale la Peugeot 208, de gamme similaire.
Elle est dévoilée officiellement le 3 juillet 2012, elle est dotée de moteurs améliorés par rapport à l’ancienne version ainsi que d’un inédit 3 cylindres turbo essence, elle affiche des consommations théoriques extrêmement basses avec la déclinaison « 83g » du traditionnel diesel Renault 1,5 litre dCi (3,2 L/100 km en cycle mixte).
La Clio IV possède le même châssis que Clio 3, mais perd jusqu’à une centaine de kilos malgré une longueur légèrement supérieure.
Cette Clio a été dessinée par l’équipe du designer Laurens Van den Acker et est inspirée du concept car DeZir de 2010.
Elle est la première voiture du constructeur à intégrer une personnalisation avancée extérieure comme intérieure, dans la lignée des Fiat 500 et Citroën DS3.
Elle est également la première voiture à intégrer dans ses haut-parleurs la technologie des tuyères acoustiques pour contrôler la qualité des basses fréquences.
Elle est de plus équipée d’une tablette tactile multimédia intégrant un logiciel de navigation dès le deuxième niveau de finition.

Anne Asensio au Festival Automobile International 2019

1) Anne Asensio : profession designer
Entrée chez Renault en 1987, elle travaille sur le design des gammes Twingo, Clio et Mégane.
En 1990, elle dirige le développement du concept car qui donnera naissance à la Mégane Scénic, le premier monospace compact de la marque au losange.
Le prototype est présenté l’année suivante au salon de l’automobile de Francfort.
Le Scénic reprend peu d’éléments du concept car, mais celui-ci influence le design de nombreux modèles sortis par la suite.
À partir de 1997 elle est responsable du design des véhicules de petite et moyenne taille avant de poursuivre une brillante carrière à Detroit aux Etats-Unis en prenant la tête du design avancé de General Motors avant de prendre la vice-présidence de Dassault Systèmes « design expérience ».

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page