Vous êtes ici:Accueil » Suggestion » L’OICA célèbre ses 100 ans !

L’OICA célèbre ses 100 ans !

Palais de l’Elysée : la grille du coq

Le Pavillon Gabriel

La conférence anniversaire

C’est à Paris – en 1919 – que naissait l’OICA (1) !
Après plus de vingt ans de création automobile et d’industrie dispersée, une corporation s’était forgée qui méritait bien un organe rassembleur.
La preuve que l’idée était bonne :
Un siècle plus tard l’Organisation fêtait ses cent ans !
Et c’est au Pavillon Gabriel, à quelques tour de roues du Grand Palais – où se tinrent nombre des premiers salons automobile – et de la Place de la Concorde – siège du vénérable et toujours bien présent Automobile Club de France – que l’OICA tenait le 14 février dernier sa grande conférence anniversaire.
Du futur il fut beaucoup question, en même temps qu’était passé le témoin entre les présidents Matthias Wissmann (sortant) et Christian Peugeot (nouveau)…

Christian Peugeot, nouveau président de l’OICA

(1) L’Organisation internationale des constructeurs automobiles, ou en anglais « International Organization of Motor Vehicle Manufacturers », communément appelée OICA, est une fédération de constructeurs automobiles basée à Paris et fondée en 1919. Elle coordonne la communication entre les fabricants, ainsi que d’un certain nombre de salons de l’automobile.

Selon le site officiel de l’OICA, les objectifs généraux de l’organisme sont de défendre les intérêts des constructeurs automobiles, les carrossiers et les importateurs regroupés au sein de leur fédération nationale et en particulier :

– étudier des questions d’intérêt commun, relatives à l’évolution et l’avenir de l’industrie automobile ;
– recueillir et diffuser des informations utiles entre les associations membres ;
– mettre en place des politiques et des positions sur les questions d’intérêt mutuel pour les membres ;
– représenter l’industrie automobile au niveau international, en particulier avec intergouvernementales et les organismes internationaux ;
– diffuser et promouvoir l’industrie et les positions politiques entre les organismes internationaux et le grand public

Place de la Concorde : siège de l’Automobile Club de France

Le Grand Palais

Cuba si !

 

Les premières licences de conducteur étaient accordées par l’Automobile Club de France

– Photos prises avec iPhone X et Huawei P20 Leica

– Les tableaux sont visibles à l’exposition Art Capital qui se tient au Grand Palais jusqu’au 17 février

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page