Vous êtes ici:Accueil » Beauté » Sports, Forme » Le billard sera-t-il au rendez-vous des JO de Paris 2024 ?

Le billard sera-t-il au rendez-vous des JO de Paris 2024 ?

Dans le cadre prestigieux su salon Gustave Eiffel au 1er étage de la tour Eiffel , le 30 novembre 2018, le billard a officiellement lancé la plus importante campagne de candidature aux Jeux Olympiques de son histoire.

Officiellement candidat depuis l’été dernier, ce sport universel et inter-générations a frappé un grand coup. Les dirigeants des principales instances internationales, des représentants de l’industrie du billard, mais aussi des champions emblématiques de chaque discipline étaient réunis pour promouvoir cette candidature devant une quarantaine de journalistes de la presse nationale.

Ian Anderson (World Confederation of Billiards Sports), Fernando Requena (Union Mondiale de Billard), Nigel Mawer (World Professional Billiard and Snooker Association), Jean-Paul Sinanian (Fédération Française de Billard) et Jean-Pierre Guiraud (Comité « Billard 2024 ») ont ainsi montré leur unité, leur enthousiasme et leur volonté de voir leur discipline figurer comme sport additionnel à Paris en 2024.

Jean-Pierre Guiraud  (Comité « Billard 2024 ») 

Jean-Paul Sinanian (Fédération Française de Billard)

Ian Anderson (World Confederation of Billiards Sports)

Devant un public conquis et ébahi, sur une table drapée aux couleurs de Billard 2024 et montée à la tour Eiffel pour l’occasion, Florian Kohler a assuré une impressionnante démonstration de billard avec à ses côtés quelques-uns des plus grands champions mondiaux (Jasmin Ouschan, championne du monde de billard américain, Shaun Murphy, champion du monde de snooker et Jérémy Bury, vice-champion du monde de carambole).

Jasmin Ouschan, championne du monde de billard américain

Shaun Murphy, champion du monde de snooker

Jérémy Bury, vice-champion du monde de carambole

Les dirigeants de grandes entreprises de l’industrie du billard n’étaient pas en reste : Bernard Bollette (Saluc et Simonis, fournisseurs des billes et du tapis à l’effigie de la campagne Billard 2024), Alexander Loontjens (Gabriels, fournisseur de la table de démonstration), Benoît Marteau, dirigeant de l’un des fleurons français (Billards Bréton), Tassos Sivissidis (Billards Sivissidis), Reda Belhaj (Predator), et Corentin Chardin (Décathlon, qui depuis peu développe une gamme de tables et d’accessoires dédiées au grand public), tous ont assisté à la montée en puissance de la candidature du billard aux Jeux Olympiques, et ont vu s’accentuer fortement la probabilité de sa réussite.

Au travers de la WCBS, ce sont plus de 135 fédérations dans le monde qui étaient représentées. Avec des centaines de millions de pratiquants de par le monde, la candidature du billard démarre sur un coup d’éclat dans ville hôte des Jeux Olympiques de 2024 où l’ensemble des amateurs de billard comptent bien voir figurer leur sport.

Dans exactement 100 jours, les 11 et 12 mars 2019, se tiendra à Roissy-en-France un événement-test qui inaugurera un nouveau format dynamique de compétition de billard par équipes, où la parité et l’universalité seront de mise : autant d’équipes masculines que féminines s’affronteront simultanément sur un billard carambole, un billard américain et un snooker afin de remporter le premier « World Team Trophy » de l’histoire du sport.

Espérons que le Billard fera partie de la compétition au JO de Paris 2024

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page