Vous êtes ici:Accueil » Lifestyle » Voyage » Istanbul, aux portes de l’Asie.

Istanbul, aux portes de l’Asie.

Aux confins de l’Europe, aux portes de l’Asie, se trouve Istanbul.

Byzance pour les Grecs, Constantinople pour les romains, capitale des sultans ottomans, c’est dire que cette ville a défrayé les passions, et a accumulé durant des siècles d’histoire, des monuments fabuleux, témoignages de son riche passé.

Symbole de ce passé cosmopolite, Sainte Sophie, plus grand édifice de la chrétienté pendant plus de 1000 ans avant d’être reconvertie en mosquée, et devenue de nos jours un musée. Son dôme, qui culmine à 55 mètres est un chef d’œuvre de l’art byzantin !


Toute aussi fastueuse mais beaucoup plus récente, car édifiée au 17ème siècle, la mosquée bleue tire son surnom des dizaines de milliers de carreaux de faïence bleue, qui créent une lueur qui vous enveloppe quand vous y pénétrez. Devenue une des attractions majeures de la ville, elle accueille chaque année des millions de touristes et de pèlerins.
Bien sur, impossible de visiter Istanbul sans s’arrêter un instant et contempler le Bosphore, ce chenal qui traverse la ville et relie la mer Noire à la mer de Marmara. Ici finit l’Europe et commence l’Asie. Stratégique par son emplacement, ce détroit d’une trentaine de kilomètres de long vit fleurir le long de ses rives palais des sultans, et autres demeures pour les familles riches de la ville des villes. Tout aussi impressionnant avec ses 65 mètres de hauteur, est le Pont de Bosphore, inauguré en septembre 1973. C’est l’un des cinq plus grands ponts suspendus du monde.

Mais si elle a un passé glorieux, la ville s’inscrit plus que jamais dans le présent, avec une vie nocturne trépidante : cafés, boîtes de nuits, bars… la jeunesse de la ville aime faire la fête !
Une ville à découvrir, à 4 heures d’avion de la France …

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page