Vous êtes ici:Accueil » Lifestyle » Voyage » La Loire Forez-Est (42) et ses châteaux.

La Loire Forez-Est (42) et ses châteaux.

Blotti entre Lyon et Clermont-Ferrand, entouré à l’ouest par la Plaine du Forez et à l’est par les Monts du Lyonnais, le territoire Loire Forez, un peu méconnu, est traversé par le fleuve le plus long de France, la Loire (1012 km).Terre de contrastes, les monts Forez culminent à 1634 m d’altitude et sont entaillés de vallées profondes, de forêts de hêtres et de sapins en passant par des villages pittoresques. De nombreux étangs façonnent le paysage et une quarantaine de châteaux et forteresses médiévales rappellent le riche passé historique. Voilà, le décor est planté ! Bon séjour en Loire

Forteresse et chapelle de Sail-sous-Couzan

 

Crédit photo : J.-Bernard-ABOU

 

Bâties sur un éperon rocheux, l’imposante forteresse médiévale du XIe siècle et la chapelle du XIIe siècle, classées Monument Historique, furent édifiées par Geoffroy de Semur-Damas, premier baron du Forez, offrent un panorama à couper le souffle.

Par temps clair se dessinent les hautes montagnes du Mont-Blanc. Avec ses trois enceintes successives ponctuées de tours, la forteresse protégeait les hommes mais aussi leurs récoltes. Ce magnifique monument de l’architecture militaire féodale occupait une position stratégique. De nombreux vestiges subsistent, un puits où sont gravées les armes des Couzan, les hautes murailles, la citadelle, la Tour des Arrêts, les anciens cachots, la capitainerie, la basse-cour. Depuis une vingtaine d’années, le site fait l’objet de fouilles archéologiques qui n’ont pas encore livré tous leurs secrets…

Site : Sail sous Couzan

 

Château de la Bâtie d’Urfé à Saint-Etienne-le-Molard

 

LA BÂTIE D’URFÉ

 

Claude d’Urfé (1501-1558), ambassadeur de François 1er à Rome  transforme cette maison forte médiévale en une merveille architecturale style Renaissance où recèle de nombreux trésors.

Influencé par ses séjours en Italie ce passionné d’art cré des loggias, galerie ouverte vers l’extérieur, niches. Insolite la statue du sphinx repose sur un socle orné de hiéroglyphes et trône au pied de la rampe qui mène au salon. La plus spectaculaire, la grotte des rocailles unique en France parée de représentations mythologiques et réalisée avec des coquillages sur les parois des murs, du sable au plafond et des galets au sol sous l’oeil attentif de Neptune tenant son trident. Exceptionnel.

Décorée par des artistes italiens, la chapelle du XVIe siècle avec sa voûte d’origine garnie d’or et un pur joyau. Les jardins se composent de 16 parterres géométriques de buis et d’ifs et abritent une fontaine en marbre blanc sous une rotonde. La légende dit qu’en se mirant dans l’eau de la fontaine de la vérité d’amour, on aperçoit le visage de l’être aimé… C’est ici qu’Honoré d’Urfé a écrit son fameux ouvrage L’Astrée.

Site : Batie d’Urfe

 

Château de Saint-Marcel-de-Félines

 

 

A 45 minutes de Saint-Etienne, le château de Saint-Marcel-de-Félines remonte à l’origine au XIe siècle. Au XVIe siècle, Jean Delaru, seigneur de Chalmazel le restaure dans un style Renaissance italienne qui lui donne son aspect actuel.

Classé Monument historique cet édifice entouré de douves qu’on franchissait autrefois sur un pont-levis est flanqué de trois tours à trois de ses angles. La cour intérieure possède sur deux côtés une galerie Renaissance et un puits décoré de cariatides. A l’intérieur, chaque pièce raconte l’histoire de la famille qui réside toujours au château. Les travaux d’entretien des générations successives l’ont maintenu en bon état.

De magnifiques peintures recouvrent les portes, poutres, cheminée et la cuisine se visite aussi avec sa cheminée imposante, son four à pain et sa belle collection de cuivre. Ce n’est pas un musée mais une maison de famille où l’on se sent bien.

Implantés à flanc de côteaux, les jardins clos de murs offrent une vue imprenable sur la vallée.

Site : Saint-Marcel-de-Félines

 

Fête des plantes

 

 

Les 13 et 14 octobre 2018 a lieu la fête des plantes « Vieilles Pierres Jeunes Plantes », où 80 exposants vous présenteront leurs créations, ateliers pratiques, vente de plantes et d’arbres, produits du terroir…

Entrée 5 € et gratuit pour les moins de 16 ans

Site : Saint-Marcel-de-Félines

 

La Ferme des Pins qui dansent

Ne repartez pas de Saint-Marcel-de-Félines sans avoir été à « la Ferme des Pins qui dansent » pour satisfaire vos papilles ! Yaourts de brebis agrémentés de confitures artisanales de chataignes AOP, de cerises noires, de myrtilles, fromage blanc, tomme des Pins, brousse, p’tit caillé, p’tit brebis frais et sec.

Gaec Sabot : 04 77 63 78 13

Château de Chalain d’Uzore

 

 

Adossé au mont d’Uzore, cet ancien castrum fut transformé au XIIIe siècle en château du village défendu par un mur d’enceinte. Le château devient une demeure de plaisance à la Renaissance. L’église romano-gothique en pierre de basalte est accolée au château. La porte médiévale devant l’édifice est le seul vestige moyenâgeux qui reste. A l’intérieur du château une grande salle datée du XIVe siècle appelée Magna Camera a conservé ses hautes fenêtres à meneaux. Une monumentale cheminée trône dans cette salle de justice où est inscrit en latin, traduire « La main de Dieu est sous ma tête ». La cour intérieure renferme une galerie Renaissance abritant cinq portes sculptées. Devant une façade est aménagé un jardin à l’italienne composé de jardins et bassins bordés de marronniers et de charmes. Un havre de paix où il fait bon se ressourcer ou méditer.

Le château est une propriété privée qui se visite sur rendez-vous..

Mail : arlette.cholat@gmail.com

 

 

Château des Marcilly-Talaru à Chalmazel

 

Crédit photo : Mme Suguenot

 

Cette maison forte construite en 1231 par le comte Guy IV de Forez a résisté aux guerres féodales et a su conserver ses hautes tours, son chemin de ronde avec mâchicoulis. Au XVIe siècle, le marquis de Talaru revenant des guerres d’Italie laissera son empreinte avec un style Renaissance. En 2004, la chatelaine Isabelle Suguenot s’installe dans cette maison forte et ouvre cinq vastes chambres dans une ambiance médiévale. La nuit pas de bruit ni de fantôme… Lors de la visite, vous découvrirez une chapelle aux murs ornés de peintures murales et ses sculptures, une salle de justice unique, des galeries Renaissance ourlent la cour intérieure, un donjon carré imposant et son souterrain très bien conservé.

Et si vous désirez dîner, une table d’hôte médiévale est possible sur réservation. On commence par une tempura de sauge accompagnée d’un apéritif l’Hypocras, vin rouge aux treize épices, suivi d’un poulet au risotto sauce citron puis la célèbre fourme de Montbrison et pour finir une tarte à la rubarbe cueillie le jour même au jardin. Un vin léger des côtes du Forez (AOP) accompagne le repas. A base de produits locaux, le menu change au fil des saisons.

Site : Chalmazel Château

 

Château d’Essalois à Chambles

 

Crédit photo : Claude de St Etienne

 

Le château d’Essalois se dresse fièrement sur un piton rocheux situé sur une place forte stratégique. Ce site historique offre une vue imprenable sur les gorges de la Loire. En contrebas le barrage de Grangent qui alimente la ville de Saint-Etienne et au loin les plaines et monts du Forez. D’origine médiévale le château d’Essalois fut restauré à la Renaissance par Léonard de Bertrand, seigneur d’Essalois et maître des eaux et forêts à Montbrison. Il passe aux mains de plusieurs propriétaires pour finir en ruine. Quand il est racheté vers la fin du XIXe siècle par Hippolyte de Sauzéa, riche industriel de Saint-Etienne féru d’archéologie le restaure et le lègue aux Hospices de Saint-Etienne.

Actuellement c’est le syndicat mixte d’Aménagement des Gorges de la Loire qui le rénove. Le château d’Essalois se visite librement et des visites guidées sont proposées par l’Office de tourisme toute l’année pour les groupes.

Site : Chambles

 

Château de la Roche à Saint-Priest-la-Roche

 

 

Situé au milieu du lac de Villerest sur la Loire, le Château de la Roche est un lieu d’exception. Monument emblématique des Gorges de la Loire, il fut d’abord poste de surveillance au XIe siècle puis maison forte jusqu’au XVIIIe siècle. Depuis, les crues répétitives ont entraîné plusieurs fois sa reconstruction. En 1984, un barrage est édifié permettant de mieux réguler le cours de la Loire.

Aujourd’hui un restaurant est ouvert de mars à novembre où vous pourrez déjeuner sur la grande terrasse ombragée qui surplombe le fleuve et appréciez ses fameuses spécialités : les grenouilles.

Site : Relais château de la roche

 

Château de Sugny à Nervieux

 

 

Où dormir ? Offrez vous une parenthèse enchantée à un prix raisonnable loin du tumulte de la ville. A mi-chemin entre Saint-Etienne et Roanne, cette magnifique demeure de caractère du XVIIIe siècle de 600 m2 est planté dans un parc verdoyant aux arbres tricentenaires. Vous pourrez profiter de la piscine ou vous prélassez dans le SPA extérieur. Les quatre chambres raffinées de style différent « Coquillages, Capucine, Galuchat et la Parisienne » sont spacieuses avec une décoration particulièrement soignée.  Le petit déjeuner de qualité est servi en extérieur sur la terrasse si le temps le permet et vous y dégusterez des viennoiseries, des confitures bio, des jus de fruits bio… La table d’hôtes gourmande se fait uniquement sur réservation.

Site : Château de Sugny

 

Où se restaurer ? Si vous voulez émoustiller vos papilles, le chef Sylvain Roux, première étoile au Guide Michelin en 2017, vous concocte un menu d’une grande finesse avec les produits du terroir. Une adresse qui vaut le détour sans hésitation sans quitter la région :  le Château Blanchard à Chazelles-sur-Lyon.

Menu du marché à 35 € (entrée + plat + fromage ou dessert)

Site : Hôtel château Blanchard

 

 

Suprême de volaille farci aux champignons, blé et pointes d’asperges, crème de céleri

 

Ne quittez pas Chazelles-sur-Lyon sans avoir visité l’atelier-musée du chapeau unique en France. Riche d’une remarquable collection de plus de 4000 chapeaux, le musée présente au public 400 couvre-chefs ayant appartenu à de nombreuses personnalités, Grace Killy, Maurice Chevalier, Fernandel, François Mitterrand. D’autres sont signés Jean-Paul Gaultier, Pierre Cardin, Yves Saint-Laurent.

 

 

Chazelle-sur-Lyon a connu plusieurs siècles de prospérité grâce à la chapellerie, quoi de plus naturel que de conserver, dans un lieu-phare, la mémoire de ce riche passé. Cocorico ! Pour les toqués du chapeau !

Site : Musée du chapeau

 

Une spécialité gastronomique de la Loire

 

 

La fourme de Montbrison AOP est fabriquée dans les Monts du Forez. C’est un fromage à pâte persillée au lait de vache cru ou pasteurisé du Haut-Forez. Après une trentaine de jours d’affinage, sous sa croûte orange et fleurie se cache une pâte ferme aux marbrures bleutées. Ni acide, ni salé, l’un des plus anciens bleus de France joue sur la finesse plus que sur la puissance. Pour un accord parfait, ce délicieux fromage se veut accompagné, de préférence, d’un Urfé blanc ou d’un vin rouge fruité des Côtes du Forez AOP.

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page