Vous êtes ici:Accueil » Culture » Cinéma »  » En guerre  » de Stéphane Brizé.

 » En guerre  » de Stéphane Brizé.

Le film est présenté en compétition au Festival de Cannes 2018.

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »
Bertolt Brecht


« Malgré de lourds sacrifices financiers de la part des salariés et un bénéfice record de leur entreprise, la direction de l’usine Perrin Industrie décide néanmoins la fermeture totale du site. Accord bafoué, promesses non respectées, les 1100 salariés, emmenés par leur porte?parole Laurent Amédéo, refusent cette décision brutale et vont tout tenter pour sauver leur emploi. »

Laurent Amédéo (Vincent Lindon )

Dans le Lot et Garonne, malgré ses bénéfices, l’usine Perrin Industrie, filiale d’un groupe allemand doit fermer.
Le directeur s’était engagé à préserver les emplois durant au moins 5 ans, mais ne respecte pas sa parole au bout de 2 ans.
Les salariés défendus par les syndicats avec en avant Laurent Amédéo de la CGT, ne lâchent pas l’affaire et veulent pouvoir avoir un entretien avec le dirigeant du groupe allemand.

Bien que soutenu par le gouvernement, les salariés se rendent au siège du MEDEF afin de rencontrer son dirigeant. C’est un dialogue de sourd, on sait que celui-ci est présent mais envoie deux de ses cadres.
Les délégués refusent, après pas mal d’attente, la police entre et les met dehors assez brutalement.

Comme toujours, le patronat va réussir à diviser le mouvement syndical. Et bien sûr Laurent Amédéo n’accepte pas, il a tout le monde contre lui, car on l’accuse de faire perdre des primes plus élevées.

Le film de Stéphane Brizé est bien dans l’air du temps, avec ces syndicats, comme la CFDT, ou parfois FO, qui lâchent le combat et les salariés, pour soit-disant défendre l’entreprise.

Autant je n’avais pas été très convaincu par la prestation de Vincent Lindon dans « La loi du marché « , autant là, il est très bien dans son rôle et beaucoup devraient s’inspirer de lui dans les luttes.
C’est un film important dans le contexte actuel où beaucoup d’usines ferment et où les droits du travail sont remis en cause

Sortie en salle : 16 mai 2018

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page