Vous êtes ici:Accueil » Beauté » Cosmétiques et Parfums » Diptyque ouvre son nouveau flagship Paris St-Honoré.

Diptyque ouvre son nouveau flagship Paris St-Honoré.

A Paris, il y a des lieux magiques, où l’on est attiré, pour son apparence, puis pour les odeurs que l’on y découvre, le nouveau flagship Diptyque, en fait partie.
On entre dans un endroit particulier, des bougies parfumées au nom de villes étrangères, des parfums, des fragrances, tout un univers olfactif.

Toute la richesse de diptyque est là : une Maison parisienne et cosmopolite avant d’être française ! diptyque est née à Paris en 1961 au 34 boulevard Saint Germain et crée sa première Eau en 1968. Depuis, la Maison s’en est allée, nourrie par une forte envie de vagabondage et de découvertes, au cœur d’autres villes. Du chahut contestataire de mai 68 aux belles capitales européennes et grandes villes du monde, elle signe cette année un retour à Paris avec l’ouverture d’une nouvelle boutique.

50 années de création de parfums valent bien cette renaissance avec des expériences olfactives inattendues. diptyque traverse donc le pont de la Concorde pour s’arrimer dans le monde chic de la mode, rive droite, au 332 rue Saint Honoré. Elle convoque dans ce projet le rêve et le savoir-faire. Ceux de l’architecte rigoureux et visionnaire, soucieux de transmettre l’univers inspiré et inspirant de diptyque. Ceux de l’artiste qui va mettre en scène l’un de ses paysages olfactifs.

La façade en bois laqué vert, teinte initiale de celle d’une des premières devantures du 34 boulevard Saint Germain, évoque une galerie de tableaux de la rive gauche. L’ovale emblématique de la Maison gravé dans la pierre au dessus de l’entrée, l’enseigne aux lettres de laiton, l’encensoir peint à la feuille d’or sur la porte, tous les signes extérieurs et les codes de la marque sont là.

Mais sitôt le pied posé à l’intérieur, on ne sait plus bien si l’on est demain, aujourd’hui ou hier. Une sorte de synesthésie de lieu et de temps…

Bougie Paris créée pour l’occasion.

Inspirée par l’un des dessins de Desmond Knox-Leet, co-fondateur de la Maison, l’artiste Alix Waline a réalisé in situ une œuvre graphique, poétique et pérenne. Avec une frugalité de moyens, deux feutres et beaucoup de persévérance, elle a composé un paysage abstrait, profond, aux formes sensuelles en noirs et blancs nuancés. Les pointillés vont piano, jusqu’au blanc en haut, du plein au vide. Une œuvre qui investit tout le côté droit et le transforme en mur vivant et cérébral où l’œil se perd, au gré des courbes. Les fragrances y trouvent une résonance poétique. Un voyage, un temps offert pour la réminiscence, les souvenirs, réels ou imaginaires. Les sens se connectent dans un parcours inhabituel.

 

Le sablier

C’est de fait à une expérience disruptive, entre visuel et olfactif, que nous convie la marque avec son rituel de découvertes des eaux de parfums et eaux de toilette. Rappelant la palette du peintre, une boîte composée de plusieurs étages présente, par collections olfactives, l’ensemble des fragrances. Chaque flacon se reflète dans les miroirs pour mieux révéler les voyages écrits au trait noir dans les ovales au verso. Devant chacun des parfums, un petit godet délicatement marbré renferme, non pas une couleur, mais la pure expression de sa fragrance. À peine s’en est-on emparé qu’il s’ouvre comme par magie, et que le parfum, encapsulé dans la matière même de l’objet, s’exhale dans toute sa complexité…

 

Si vous passez rue Saint Honoré, il serait vraiment dommage de ne pas vous arrêter dans ce nouveau flagship.

Boutique diptyque Saint-Honoré :

332, rue Saint-Honoré
Paris Ier
Tél : 01 42 33 19 79

Ouverture : lundi – samedi / 10h30 – 19h30

LE SITE : Diptyque

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page