Vous êtes ici:Accueil » Suggestion » La pomme de terre, véritable perle de l’île de Ré.

La pomme de terre, véritable perle de l’île de Ré.

L’île de Ré a un terroir exceptionnel pour la star rétaise qui pousse en abondance. Ses sols calcaires, secs et sablonneux, parfois amendés au varech, sont balayés par les vents marins, sur fond de douceur océanique et ensoleillé. Très recherchée par les gastronomes, la pomme de terre de l’île de Ré bénéficie d’une AOP (Appellation d’Origine Protégée) depuis 1998, la première décernée à une pomme de terre. Cocorico !

 

 

Les trois variétés primeurs cultivées sur l’île de Ré sont les Alcmaria, Charlotte et Léontine. La saison est courte et la pomme de terre de l’île de Ré est le parfait alibi pour la glisser dans vos recettes !

 

Présente à partir de la mi-avril, l’Alcmaria est la variété primeur phare et précoce. Son goût unique subtilement iodée et sa chair fondante n’a pas besoin d’être épluchée. Il faut simplement la frotter pour enlever les petites pluches. Elle est exquise à la vapeur pour profiter au maximum de son goût.

 

La plus connue, c’est la Charlotte, la préférée des consommateurs, qui arrive sur les étals mi-mai jusque juillet. Sa chair jaune et ferme, sa peau fine s’associent à de nombreuses saveurs délicates au goût doux et tendre. Elle se prépare en salade ou simplement rissolée au beurre.

 

Quant à la Léontine, sa forme allongée et sa chair jaune claire et ferme lui permet une bonne tenue à la cuisson. Idéale pour la réalisation de plats gourmands. Elle est reconnue pour ses qualités organoleptiques originales qui lui sont propres et se conserve mieux que les deux précédentes.

 

Ces pommes de terre sont délicates et doivent être conservées à l’abri de la lumière pour que leurs qualités gustatives perdurent, et consommées dans les neuf jours qui suivent la date de leur conditionnement.

 

La belle rétaise possède de nombreux bienfaits. Sa teneur importante en glucides, vitamines C et minéraux lui confèrent des propriétés indispensables à notre organisme, et est également recherchée pour son faible apport calorique. Sa teneur en potassium agirait sur l’hypertension, réduirait l’ostéoporose, à condition bien sûr de privilégier des cuissons à la vapeur avec la peau pour préserver un faible indice glycémique (IG).  Evitez de les consommer en chips ou frites…

 

 

La fête de la pomme de terre aura lieu le 12 mai au Bois-Plage-en-Ré.

 

Une vingtaine de maraîchers respectueux d’une agriculture durable, produisent 2000 t de pommes de terre primeurs par an, soit environ 2 % de la production française primeurs. Un cahier des charges précis et strict s’appuie sur une délimitation parcellaire et encadre la culture, la récolte et le conditionnement de ce précieux tubercule garantissant des pommes de terre de haute qualité.

 

 

Pour 4 personnes

Ingrédients :

20 pommes de terre grenailles de l’île de Ré

1 kg de gros sel de l’île de Ré

algues déshydratées

1 jauneœuf

 

Préparation :

Dans une jatte, mettez le gros sel avec le jaune d’oeuf et les algues, bien les mélanger afin de former une pâte. Sur une plaque, formez un cratère avec la pâte au gros sel, y placez les pommes de terre grenailles, refermez le dôme. Mettez au four 20 minutes à 180°C. Sortez du four et cassez la croûte pour les déguster.

Le tout accompagné d’un Vin de Pays « île de Ré ».

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page