Vous êtes ici:Accueil » Culture » Livres » A lire, par Olivier THIBAUD.

A lire, par Olivier THIBAUD.

« Permis / Pas permis – Au volant »
par Maître Jean Baptiste Iosca, octobre 2017, Editions l’Archipel, 284 pages

Permis ? Pas permis ? Voilà un ouvrage dont la lecture sera précieuse à tout automobiliste soucieux de sauvegarder ses points !
Maître Jean Baptiste Iosca dénoue en 284 pages la complexité du Code de la route (600 pages, plus de 150 modifications depuis 1958 !).
Complexité qui a fait naître beaucoup d’approximations, de malentendus, d’idées fausses.
Ce guide passe donc au radar quelque soixante situations ordinaires ou insolites que tout automobiliste ou conducteur de deux-roues peut rencontrer au quotidien.
Chaque situation est agrémentée d’exemples, d’anecdotes ou de pépites méconnues du Code de la route dont le lecteur pourra tirer avantage en cas de contrôle.
Le tout avec pédagogie et bonne humeur !
Maître Iosca qui est actuellement « Président de l’Association Française des Avocats en Droit Routier » (1) se fait remarquer dès 2003 pour des jugements de relaxe retentissants obtenus en matière de délits routiers. Fort de plusieurs milliers de dossiers plaidés il est considéré comme l’un des meilleurs avocats du Code de la Route depuis 15 ans. Son équipe est composée d’avocats et juristes experts du contentieux routier.
A lire donc, cet ouvrage qui peut vous aider à sauver votre permis !

(1) Maître Iosca a succédé à le tête de l’Association Française des Avocats en Droit Routier à Maître Jean-François Changeur auteur d’un « Guide pratique du Droit Pénal de la Circulation Routière » (Editions du puits fleuri).

Pour en savoir plus : Maitre Iosca

« Monsieur Honda »
par Yves Derisbourg, janvier 2018, Editions Under Control, 312 pages

« Savez-vous que, depuis le décès d’Enzo Ferrari, vous êtes l’ultime constructeur automobile vivant, le dernier des géants en somme… »
C’est en ces termes que s’adressait à Soichiro Honda un jour de décembre 1990 à l’aéroport de Roissy Yves Derisbourg l’auteur d’une passionnante biographie du constructeur éponyme, un personnage hors du commun !.
Et c’est précisément pour célébrer les 70 ans de la création de la firme dans un Japon dévasté par la guerre que cet ouvrage a été réédité dans une version mise à jour et améliorée.
Ce récit témoignage est le portrait d’un inventeur de génie, mécanicien hors pair, au talent inné qui accepté de se confier peu de temps avant de disparaître à Yves Derisbourg pour lui raconter sa vie.
Est-il besoin de rappeler que Honda, le plus grand producteur actuel de moteurs, fabrique et commercialise chaque année quelque 20 millions de moteurs dans le monde entier pour les secteurs de l’automobile (8ème constructeur mondial), de la moto, du nautisme et des produits d’équipement. Ces moteurs sont reconnus unanimement comme les plus propres, les plus économiques, et les plus fiables.
Honda aujourd’hui c’est également l’aviation avec la commercialisation depuis 2017 du Hondajet HA-420, un jet d’affaires de six places révolutionnaire aux réacteurs placés sur le dessus des ailes…
Le livre contient également des témoignages de ceux qui ont côtoyé Soichiro Honda à divers titres tout au long de sa vie, comme ses pilotes fétiches Ayrton Senne et Alain Prost.
Il est complété par la description de l’empire Honda à travers le monde et de l’époustouflant palmarès sportif de la marque de 1964 à 1991, année de la disparition de Soichiro Honda.
« Monsieur Honda » : à lire avec passion et sans modération !

Pour en savoir plus : Auto Honda

L’avenir de la francophonie est en Afrique

Le savez-vous ?
En 2050, 80% des Francophones de la planète se trouveront en Afrique subsaharienne .
Et le première ville francophone de la planète est… Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (forte de près de 1à millions d’habitants !).
Portons maintenant un regard sur un auteur africain, originaire du bassin du Congo, le franco-congolais Alain Mabanckou.
Cet auteur témoigne de la vitalité littéraire de cette riche – à tous points de vue – contrée d’Afrique.

Le français : « une maison, mais sans les murs »

Alain Mabanckou est actuellement Professeur titulaire (Full Professor) de littérature francophone l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA). Il a par ailleurs été élu comme Professeur invité au Collège de France à la Chaire de Création artistique pour l’année académique 2015-2016, devenant ainsi le premier écrivain à occuper ce poste depuis sa création en 1530 sous le règne de François 1er .
Il a présenté la leçon inaugurale de son cycle d’enseignement au Collège de France « Lettres noires : des ténèbres à la lumière » en mars 2016.
Il vit aujourd’hui à Santa Monica, en Californie.

Alain Mabanckou a été révélé par les « Mémoires de porc-épic » couronné du prestigieux prix Renaudot en 2006.
Cette reconnaissance lui permet d’affirmer de la langue française qu’elle est « une maison, mais sans les murs. » Une manifestation de son universalité…
En 2015 il publie un truculent « Petit Piment » dans lequel un jeune orphelin de Pointe-Noire – Petit Piment – effectue sa scolarité dans un établissement religieux. Bientôt arrive la révolution socialiste et les cartes sont redistribuées…
Un roman envoûté et envoûtant où l’auteur renoue avec le territoire de son enfance…
« Le monde est mon langage » est le tour du monde de la pensée et des émotions telles que la langue française les véhicule par les gens les plus divers.
Alain Mabanckou les a rencontrés et nous en livre une suite de portraits admiratifs et aimants : JMG Le Clézio, un inconnu de la Nouvelle Orléans, Sony Labou Tansi, le styliste Le Bachelor…

– « Petit Piment », Alain Mabanckou, Editions du Seuil, 288 pages

– « Le monde est mon langage », Alain Mabanckou, Editions Grasset, 320 pages

Rabelais, Rimbaud, Verlaine…

Les Editions Gallimard, dans sa collection Quarto nous livre simultanément deux ouvrages roboratifs.
Tout d’abord – en 1658 pages – un « Rabelais, les Cinq livres et dits de Gargantua et Pantagruel », une édition bilingue – entendez par là une lecture double vieux français – français moderne (nouvelle traduction de Marie-Madeleine Fragonard).
Une redécouverte de cet immense écrivain français humaniste de la Renaissance.
Et pour mettre ses pas dans ceux de Rabelais, rien de tel que « Chinon, Voyage au pays de Rabelais. »

Ensuite un « Arthur Rimbaud – Paul Verlaine, un concert d’enfers, Vies et Poèmes » de 1852 pages qui réunit l’intégrale de l’œuvre poétique de Rimbaud et une sélection de celle de Verlaine, reproduites ici dans la fidélité chronologique aux périodes d’écriture. Deux auteurs liés d’une amitié passionnelle…

Et pour revenir à l’Afrique, plongeons nous avec délices dans le « Dictionnaire amoureux de l’Afrique » tel que conçu par Hervé Bourges qui porte ici son regard à la fois chaleureux et sans complaisance sur le continent qu’il connaît si bien. Profitons en pour rappeler son « Pardon my French : la langue française, un enjeu du XXIème siècle », un vibrant plaidoyer pour la langue française (Editions Khartala).

– « Rabelais, les Cinq livres et dits de Gargantua et Pantagruel », édition intégrale bilingue, Editions Gallimard, Collection Quarto, 1664 pages

« Chinon, Voyage au pays de Rabelais », Editions Gallimard, Collection Encyclopédies du Voyage, 144 pages

– « Arthur Rimbaud – Paul Verlaine, un concert d’enfers, Vies et Poèmes », Editions Gallimard, Collection Quarto, 1856 pages

« Dictionnaire amoureux de l’Afrique », Hervé Bourges, Editions Plon, 880 pages

 

BONNE LECTURE

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page