Vous êtes ici:Accueil » Mode » Accessoires » LIP : la réédition de la Nautic-Ski, le modèle mythique.

LIP : la réédition de la Nautic-Ski, le modèle mythique.

A l’occasion des 50 ans de la célèbre Nautic-Ski de la maison française LIP, le site OCARAT présente en exclusivité la réédition de ce modèle mythique.

Pour célébrer dignement les 50 ans de son best-seller, la maison d’horlogerie LIP Besançon s’est associée avec le site d’horlogerie et de joaillerie OCARAT, pour proposer en exclusivité la réédition de son modèle 42982, avec un cadran tricolore Bleu, Blanc et Rouge.
Une réédition que les amateurs de plongeuses attendaient depuis longtemps ! En effet, composée de sa fameuse lunette tournante intérieure, son boîtier dit « compressor » résistant à une pression de 20 bar et son verre épais très bombé, la Nautic-Ski de Lip a su se démarquer des autres montres de plongée et marquer l’histoire de l’horlogerie française.

Première montre française réellement étanche à 200 mètres, garde-temps intemporel et légendaire, la Nautic-ski est l’ambassadrice du savoir-faire de la marque LIP.
Lancée au printemps 1967 pour le centenaire de la marque, la Nautic-Ski est mise en lumière lors des Jeux olympiques de Grenoble en 1968. Sa résistance à l’eau fut rapidement mise à l’épreuve : la Nautic-Ski fut adoptée par Eric Tabarly et l’équipe du commandant Cousteau. Son nom particulier vient de la volonté de Fred Lip de créer un garde-temps adapté à la pratique des sports les plus extrêmes. « Nautic » vient de son étanchéité remarquable et le mot « ski » té- moigne de la passion de la glisse et de la vitesse de Fred Lip et de sa fille, Muriel, qui fut de 1950 à 1956, membre de l’équipe de France féminine de ski alpin.

LIP Besançon fabrique à nouveau ce modèle dans sa version la plus noble: Nautic-Ski mouvement mécanique à remontage automatique. Ses index et aiguilles en Super-Luminova lui garantissent une lisibilité excellente en toutes conditions.
La lunette tournante intérieure, réglable par la manipulation d’une large couronne située à 4 heures, permet un repérage opérationnel même sous l’eau. Une boite massive en acier et un fond vissé épais sont là pour garantir la solidité de la montre.
Particularité de cette réédition, sa lunette tournante intérieure est imprimée de 50 à 10, au contraire de l’ensemble des anciennes Nautic-Ski et de la plupart des montres de plongée. Il ne s’agit pas d’une erreur, mais bien d’un véritable parti pris qui rend ce modèle spécifique. Elle fonctionne en compte à rebours et non pas en mesure du temps passé sous l’eau.

En vente en exclusivité sur le site: OCARAT

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page