Vous êtes ici:Accueil » Culture » Prix Meurice, 7ème édition pour l’art contemporain 2014/2015 !

Prix Meurice, 7ème édition pour l’art contemporain 2014/2015 !

Prix Meurice

Après six éditions réussies et le lancement de sa collection privée d’art contemporain, Le Meurice célèbre cette année son 7ème Prix Meurice pour l’art contemporain.
La création artistique a toujours été, depuis 1835, un élément essentiel de l’art de vivre du Meurice. Dans cet hôtel, l’art se confond avec un certain génie français, car ce luxe-là est de nature à exprimer la créativité et l’innovation, historiquement, un état de l’art à son plus haut.
Fidèle à son héritage et à l’intérêt qu’il porte à l’art de son temps, Le Meurice crée en 2008, sous l’impulsion de Franka Holtmann son Directeur Général, le Prix Meurice pour l’art contemporain, réaffirmant ainsi sa position de mécène envers la jeune création.
Cette action exercée au titre de mécénat d’entreprise apporte, tous les ans, son soutien matériel, sans but lucratif, à un jeune artiste et sa galerie pour les aider à se faire connaître à l’étranger.
Le Prix Meurice pour l’art contemporain est un prix international doté d’une valeur de 20 000 €. Il concerne tous les modes d’expression des arts plastiques et visuels (peinture, sculpture, installation, photographie, vidéo…) et récompense un projet d’envergure
internationale proposé par un artiste et sa galerie, quelques jours avant la FIAC.

La présélection de cette année fut:

1. Hicham Berrada représenté par la Galerie kamel mennour, Paris
« Natural Process Activation #4 – Boom », projet de résidence assorti d’une présentation publique de photographies et d’une vidéo à Marrakech

Hicham Berrada

Hicham Berrada

2. Mark Geffriaud représenté par la Galerie gb agency« Sketches », projet de production d’un film et d’une sculpture en Bolivie et au Chili

3. Eloise Hawser représentée par la Galerie Balice Hertling« Expanded Camera », projet d’exposition d’une installation à la Galerie Balice Hertling de New York

4. Voluspa Jarpa représentée par la Galerie mor.charpentier « En nuestra pequeña región de por aca », projet d’exposition personnelle à Bogota

5. Charlotte Moth représentée par la Galerie Marcelle Alix « What appears stable is forever in flux », projet de production d’un film, d’un livre et d’une installation sculpturale à Toronto

6. Enrique Ramírez représenté par la Galerie Michel Rein, Paris/Brussels « El País de Jaula », projet d’exposition d’une installation à Santiago du Chili et à Paris

Enrique Ramírez

Enrique Ramírez

Le jury, réunissant Jean-Charles de Castelbajac, Parrain du Prix, Montse Aguer, Directrice du Centre d’Etudes Daliniennes, Neil Beloufa, Artiste et Lauréat 2013/2014, Colette Barbier, Directrice de la Fondation d’entreprise Ricard, Philippe Dagen, Ecrivain et Professeur à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, Jennifer Flay, Directrice de la FIAC, Marta Gili, Directrice du Jeu de Paume, Henri Loyrette, Conseiller d’État, Maryvonne Pinault, Collectionneur, Jean de Loisy, Président du Palais de Tokyo, Nicolas Bourriaud, Directeur de l’École nationale supérieure des Beaux-arts de Paris et Franka Holtmann, Directeur Général de l’Hôtel Le Meurice a délibéré et donné pour la septième édition du Prix Meurice pour l’art contemporain a Mark Geffriaud, représenté par la Galerie gb agency.

Mark Geffriaud

Mark Geffriaud

Intitulé « Sketches », le projet est un diptyque composé d’un film et d’une sculpture. « Comme souvent, cela commence avec un crayon », indique l’artiste, « de sa pointe partent deux trajectoires. L’une guide l’élaboration d’un film, l’autre, en sens inverse, remonte dans le temps vers la réalisation d’une sculpture ». Le film d’abord, suit les repérages et les préparatifs d’un futur film qui aura lieu en Bolivie et au Chili, sur les ruines d’une ancienne cité où vit aujourd’hui la tribu des Aymaras. Ce peuple qui est le seul sur terre à se représenter le passé devant et le futur derrière, vit sur les hauteurs des Andes. Au début du film, il y a le crayon, taillé, dont les épluchures sont envoyées à un laboratoire d’analyse au carbone 14. La sculpture ensuite, est composée d’une poudre de graphite présentée entre deux filtres UV.

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page