Vous êtes ici:Accueil » Culture » Cinéma » « Palma Real Motel » de Aarón Fernandez.

« Palma Real Motel » de Aarón Fernandez.

Palma Real Motel

« Sur la côte de Veracruz, Sebastian, 17 ans, doit reprendre seul la direction du petit motel de son oncle. Il loue les chambres à l’heure à des couples adultères et des amants de passage. Parmi eux, une belle jeune femme, Miranda, vient régulièrement retrouver un homme marié qui lui fait souvent défaut. Pendant ces heures creuses, Sebastian et Miranda font peu à peu connaissance et laissent s’installer entre eux une troublante complicité. »

Sébastian à la réception.

Sébastian à la réception.

Sébastian

Sébastian

ENTRETIEN AVEC AARON FERNANDEZ :

Quel est le point de départ de Palma Real Motel ?

L’idée m’est venue lors d’un voyage de travail à Veracruz où j’ai découvert qu’il y avait, le long de la côte, plusieurs petits motels face à la mer et qui semblaient perdus dans le temps. En général, l’idée que l’on peut se faire des motels au Mexique est plutôt lugubre et très décadente, mais le contraste et la réalité mélancolique de ces lieux sur la côte m’ont tout de suite donné envie de faire un film dans un motel de plage et l’idée du personnage m’est apparue immédiatement.

Pourquoi s’intéresser à cette éducation sentimentale adolescente ?

L’adolescence est un âge où les personnes tentent de se définir, de se trouver. C’est une étape charnière et une période de grande liberté et d’énergie. Ce processus de transition offre beaucoup d’éléments très riches pour créer des personnages profonds et des situations intéressantes pour un récit, qu’il soit littéraire ou cinématographique.
On peut suivre la transformation et l’apprentissage des personnages. Je souhaitais faire un film lyrique et sensuel, et la quête sentimentale de ce jeune homme m’est apparue comme un bon sujet cinématographique.

Un mot sur le motel, endroit central du film ?

Durant le travail d’écriture je me suis rendu compte qu’il était indispensable de trouver le lieu avant même de continuer
le scénario et le travail de production. Si on ne trouvait pas le décor, il n’y aurait pas de film. Donc on s’est mis à chercher sur la Costa Esmeralda au Veracruz, puis on est tombé sur ce lieu magique qu’est le Motel Palma Real, qui existe et qui fonctionne comme tel. A partir de là, j’ai fait plusieurs séjours, je me suis inspiré des environs, des personnes qui travaillaient dans ce lieu. Mon travail d’écriture repose beaucoup sur l’observation et j’ai besoin d’éléments très concrets, que ce soit des lieux ou des personnes. Nous avons adapté un peu le motel à nos besoins esthétiques : nous l’avons repeint dans des teintes bien définies et nous avons aménagé la réception pour qu’elle soit plus ouverte sur les chambres.

C’est un film déroutant, une histoire assez simple, on attend un rebondissement qui ne vient pas.
Un film d’auteur, parfois lent, mais pas inintéressant.

A découvrir!!!

Sortie en salle le 23 juillet 2014.

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page