Vous êtes ici:Accueil » Lifestyle » Interview » Interview exclusive de Christophe Cano, notre coach Sportif!

Interview exclusive de Christophe Cano, notre coach Sportif!

Christophe Cano

Bonjour Christophe, tu publies des articles sur notre site depuis Février 2013, je te remercie, ceux-ci sont très appréciés par nos lecteurs.

Je suppose que comme chacun, à un moment de ta vie, tu avais plusieurs choix qui se présentaient!
Pourquoi le sport, plus particulièrement?

Tout d’abord, je souhaite, également, te remercier ainsi que les nombreux lecteurs d’Homactu qui, chaque semaine, me font confiance en lisant mes articles et mes conseils sportifs et nutritionnels

Passionné de sport, mon choix s’est naturellement porté vers une activité professionnelle qui me permettrait de vivre au quotidien cette passion dévorante. J’ai toujours pris beaucoup de plaisir à transmettre un savoir, un savoir-être ou un savoir-faire à autrui. Le coaching m’offrait la possibilité d’allier ses deux éléments dans le même temps.

Christophe Cano

Quel est le premier sport que tu as pratiqué ?

Très jeune, j’ai longtemps pratiqué la natation à bon niveau.

Faire de sport est une chose, mais devenir coach sportif en est une autre.

Quel est ton parcours ?

Je suis natif de la ville de Marseille. Je ne suis arrivé dans le département de L’Ariège qu’à l’âge de 14 ans. Après avoir pratiqué de nombreux sports, je commence le fitness très jeune (j’avais alors 17 ans) et décide très rapidement d’en faire mon métier. Je valide alors un Brevet d’état d’éducateur sportif « Métiers de la forme « et une licence STAPS « Entraînement sportif ». Je commence alors à exercer en Ariège, dans les Pyrénées. Ayant, très rapidement des plannings complets et une demande importante, je commence à développer une équipe de coachs en Ariège puis à Toulouse et enfin dans plusieurs grandes villes françaises (Paris, Marseille, Bordeaux,…). Le succès de mon concept me permet, alors, de développer mon réseau non seulement à l’étranger notamment au Maroc, en Algérie et en Espagne (la Belgique et la Chine viendront ensuite) mais aussi par l’intermédiaire d’internet avec le Webcoaching (qui actuellement explose). J’ai, actuellement, des demandes venant coachs résidant dans de nombreux pays (Turquie, Afrique du sud ,…).

En parallèle, j’ai eu la chance de travailler avec de nombreux photographes parmi les plus grands en Europe (Madrid, Lagos, Milan, Londres, Casablanca, Amsterdam,…) en tant que modèle fitness. Ces shootings photo m’ont permis de rencontrer des personnes fort enrichissantes.
Je continue, d’ailleurs, toujours à poser, très régulièrement pour divers photographes et j’ai intégré dans mon équipe un photographe espagnol Sergio Miguelez Martinez qui est devenu le photographe de ma marque et dont le talent me fascine.

En plus de ces nombreuses activités, je suis chroniqueur dans plusieurs médias locaux, régionaux ou nationaux presse, radio ou web comme la Dépêche du midi, La Gazette ariégeoise, Fun radio, Sud Radio, auféminin.com, u-run.fr et bien sûr Homactu ?

Parcours et emploi du temps très chargé mais tellement passionnant ! Quelle aventure !

Christophe Cano

Non, seulement, tu coaches, mais aussi tu vas plus loin et tu donnes des recettes de cuisine, en fait, tout un art de vivre.
De vivre bien en harmonie avec son corps?

Oui, tout à fait, j’ai toujours été convaincu que nous devions explorer toutes les facettes du fitness en tant qu’art de vivre (fitness lifestyle) afin d’être en harmonie avec soi-même.

Concernant les recettes de cuisine, une nutrition adaptée est un élément indispensable à la progression du sportif. Lorsqu’un coach désire optimiser les résultats des personnes qui lui font confiance, Il est important de structurer non seulement sa préparation physique mais aussi sa préparation nutritionnelle et mentale. Il serait incohérent de scinder ses différents éléments et cela fait, en effet, partie de la ligne directrice non seulement du site internet mais aussi de l’ensemble des activités de la marque « Christophe Cano » (réseau, applications, podcasts,…). Mon but premier a toujours été de rendre accessible au plus grand nombre des disciplines qui peuvent s’avérer complexes tout en étant précis et didactique dans la façon de transmettre ses éléments de connaissance.

D’où l’intérêt de l’intégration dans mon équipe de 6 professionnels du milieu médical et para-médial (psychologue, ostéopathe, phytothérapeute-botaniste, kinésiologue, podologue, angiologue) qui me permettent d’offrir, au quotidien, à nos athlètes une précision encore plus importante dans leur suivi. Ce type d’équipe est unique en Europe.

Pour en arriver là, le chemin fut-il difficile ?

Rien n’est jamais simple et facile. Il suffit d’en avoir la volonté, la rigueur et la détermination. Quand on est issu d’un village rural d’environ 700 habitants situé dans les Pyrénées, il est important de faire preuve d’encore plus d’audace, de patience et d’être capable de fournir un travail impressionnant pour atteindre ses objectifs. Mais, après environ 10 ans d’activité professionnelle intense, lorsque j’évalue le résultat obtenu (22 coachs dans 6 pays, 6 professionnels médical et paramédical, 3 applications, d’importants partenariats avec des grandes marques internationales, une ligne de vêtements 100 % made in France et une fondation tous deux en préparation,…), je suis convaincu que le milieu dont je suis issu m’ a transmis certaines valeurs de respect et de travail qui m’ont permises d’en arriver là. Je suis vraiment fière des lieux dont je viens et y suis fortement attaché. Cependant, rien n’est jamais acquis et la remise en question doit être permanente.

Christophe Cano

Tu as un site internet, celui-ci te permet-il de trouver de nouvelles personnes qui ont besoin d’un coach?

Oui, incontestablement, mon site est très visité, les articles sont énormément lus et de nombreuses personnes, institutions, médias ou entreprises me sollicitent pour différentes raisons. Le succès de cette plateforme ainsi que de l’ensemble de mes réseaux sociaux m’a beaucoup surpris. Et il est, même maintenant, difficile de gérer l’afflux important de messages que je reçois chaque jour. Il est vrai que les photos suscitent énormément de réactions !

En revanche, cela fait parti des engagements qualitatifs auxquels nous sommes attachés, nous répondons à toutes et à tous et ce dans des délais raisonnables. Je suis toujours surpris d’être reconnu (certains me demandent même des autographes ) dans la rue, dans les aéroports ou dans certaines salles de sport par des personnes qui me suivent sur le web, pour certains, depuis de nombreuses années.

Christophe Cano

Comment vois-tu ton avenir?

Je suis et je reste avant tout un passionné. Lorsque ta vie professionnelle est très chargée, il est difficile de trouver le temps de s’entraîner. C’est un des défis pour moi, continuer à garder la forme physique que j’entretiens depuis plus de 12 ans notamment pour mes shootings photos en essayant de déléguer davantage c’est-à-dire en agrandissant l’équipe qui m’entoure (responsable de la communication, responsables de coachs,…)

D’importants projets sont en cours dont le lancement est, pour certains d’entre eux, est imminent comme ma ligne de vêtements (juin 2014) ou ma fondation (septembre 2014). D’autres sont, quant à eux, planifiés pour la fin de l’année 2014 ou courant 2015.

Continuer à développer la Marque « Christophe Cano » ainsi que la Team Cano en France et à l’international sont, pour moi, vraiment des objectifs importants à court terme. Ce développement passera, très certainement, par l’ouverture notamment au Maroc ou en Chine (où nous sommes déjà présent), à moyen terme, de centres de coaching regroupant toutes mes activités. Les premières études ont, déjà été lancées…

Parlons mode:

Es-tu féru de celle-ci?

Oui, je suis passionné de mode même si j’ai, de moins en moins, de temps à y consacrer.

Qu’elle est ta tenue préférée ?

J’aime beaucoup les marques Armani (notamment sa collection sport EA7) et Dolce&Gabbana. Elles proposent des tenues sobres, chics avec une touche d’originalité.

As-tu également un accessoire favori ?

J’adore les montres et portent, très souvent, des gilets.

Pour finir, si tu avais un conseil à donner à un jeune qui veut se lancer dans le coaching, quel serait-il?

Rien n’est impossible. Mon parcours en est l’illustration-même. Leur réussite ne sera le fruit que d’une polyvalence importante, d’une capacité de résistance à l’échec élevée et d’une détermination, d’une rigueur et d’une volonté sans faille.

Un coach doit, avant tout, être passionné par le métier qu’il exerce afin de parvenir à transmettre des connaissances et des valeurs à ses sportifs et sportives.

Christophe Cano

LE SITE: Christophe Cano

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page