Vous êtes ici:Accueil » Beauté » Sports, Forme » Qu’est-ce que les endorphines ?

Qu’est-ce que les endorphines ?

Christophe Cano

Synonyme de plaisir et de bien-être, les endorphines sont, très souvent, responsables de notre besoin addictif d’activité physique et sportive. D’où proviennent ces fameuses substances ? Comment et quand sont-elle produites ? Explications.

Qu’est-ce que les endorphines ?

Les endorphines, ou endomorphines, sont des composés peptidiques endogènes. Elles sont sécrétées parl’hypophyse et l’hypothalamus lors d’une activité physique intense, d’une excitation, d’une douleur et d’un orgasme. Elles ressemblent aux opiacés (dérivés de l’opium) par leur capacité analgésique (anti-douleur) et la sensation de plaisir et de bien-être qu’elles procurent.

Christophe Cano

Découvertes dans les années 1970, les endorphines sont des neurotransmetteurs agissant sur les récepteurs opiacés (récepteurs de neurotransmetteurs modulant plusieurs fonctions dont la réponse à la douleur, au stress et le contrôle de nos émotions). On les retrouve entre autres dans le cerveau et la moelle épinière (système nerveux) ainsi que dans le système digestif.

Le terme endorphine résulte d’une abréviation de l’expression substance morphinique endogène. En effet, les endorphines agissent comme la morphine, mais sont secrétées par l’organisme lui-même.

Quand sont-elles sécrétées ?

Lors de l’exercice physique, la fabrication d’endorphines peut être augmentée jusqu’à cinq fois la quantité normale. Elles sont, donc, à l’origine d’une sensation de plénitude, de bien-être physique et psychologique post-effort important.

C’est pourquoi il est, très souvent, recommandé aux personnes atteintes de psychopathologie(dépression,…), d’addictions caractérisées (alcool, tabac,…) ou opioïdo-dépendantes en cours de sevrage de pratiquer une activité physique régulière (jogging, vélo, musculation, natation,…) d’au moins 30 minutes par jour à un rythme soutenu. L’activité physique agit, en effet, comme un stress sur l’organisme, lequel y répond par la libération de béta-endorphines ou endorphines.

Ces neurotransmetteurs sont, également, libérées naturellement après un orgasme. Ils provoquent ainsi détente, relaxation et même l’envie de dormir après un acte sexuel.

Les endorphines ont un temps d’action est court et sont rapidement dégradées par l’organisme. Leur effet est, donc, limité dans le temps et est susceptible de provoquer une dépendance physique et psychologique aux sensations fort agréables dont sont responsables ces neurotransmetteurs si recherchées.

LE SITE

CANO

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page