Vous êtes ici:Accueil » Lifestyle » Nouvelle-Zélande fin du périple : Queenstown et le Fjordland

Nouvelle-Zélande fin du périple : Queenstown et le Fjordland

Nous vous avons fait découvrir au fil des semaines, les paysages très contrastés de cette terre du bout du monde, qu’est la Nouvelle Zélande. Dernière étape dans notre périple : Queenstown et le Fjordland.
Les cinéphiles reconnaitront dans ces paysages, les lieux de tournage de la trilogie du Seigneur des Anneaux.
Mais c’est surtout la majesté du paysage qui saute au yeux !

new_zealand_fjordland

Découvrir le Fjordland, est le bouquet final de ce voyage haut en couleurs. Inaccessible en voiture, il vous faudra faire appel à un des nombreux tours organisés au départ de Queenstown, pour accéder à ce petit coin de paradis. Deux heures de bus, puis la traversée d’un lac, puis encore un bus, pour enfin arriver à l’entrée des fjords.

Vous embarquerez alors sur un bateau, qui tout au long de la journée vous perdra dans un dédale de forêts accrochées à des parois à pic, de cascades sorties tout droit d’un décor de film.

new_zealand_fjordland2

Avec un peu de chance, vous serez accompagnés par des dauphins, ou des otaries, qui trouvent ici un havre de paix, loin de l’agitation de l’océan tout proche.

La journée ne suffira pas, pour découvrir toutes ces merveilles, mais après quelques heures, il sera temps de rentrer. De retourner à Queenstown, capitale mondiale des sports extrêmes. Pour finir votre séjour en beauté, faites un saut à l’élastique depuis le Nevis Bungy : adrénaline garantie pour le saut le plus haut du monde ! Pour les moins intrépides, vous pourrez aussi vous jeter dans le vide depuis une plate forme qui domine la ville, à 400 mètres de hauteur : le Ledge Urban Sky Swing.

new_zealand_fjordland3

Vous pourrez ensuite regagner la vallée en VTT, ou plus simplement en télécabine, avant d’aller prendre une bière (avec modération) dans un des nombreux pubs de la ville.

Vous l’aurez compris, il est impossible de résumer en quelques chroniques toute la magie de ce pays. Nous espérons cependant vous avoir fait partager un peu de notre bonheur et chance, d’être allés à la découverte de l’extrême…

Ka kite ano

(à bientôt, en Maori)

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page