Vous êtes ici:Accueil » Mode » Modèles-mannequins » La crise économique et le mannequinat

La crise économique et le mannequinat



Bonjour,
Je m’appelle Laurent et je suis mannequin dans une petite agence. Je suis un de vos amis sur Facebook et je viens de voir aujourd’hui que vous donniez les liens d’un journal qui commente la crise dans la mode en Belgique puis des difficultés en bourse du groupe Burburry.
Je me demandais pourquoi vous étiez si intéressé par ces deux phénomènes et que craignez-vous en particulier comme conséquences ?
Pour ma part, je me sens protégé, car je travaille surtout en publicité et très peu pour la mode.
Merci de me donner ton avis.
Laurent

Bonjour Laurent,
La crise économique… ce n’est pas nouveau ! On en parle déjà en 2008, avec les soucis des banques américaines et des emprunts hypothécaires. En 2010, en Europe, les banques souffrent et, pour leur permettre de survivre, les états doivent les recapitaliser ! La récession est là ! D’abord aux USA, mais les états européens suivent ! Les grands groupes financiers et industriels, depuis des années, investissent en masse dans les pays émergeants, en Asie et au Japon. En lisant les bilans des groupes financiers qui possèdent de grands noms de la mode, comme LVMH ou Burberry, nous pouvons observer qu’ils y placent quelques de 35 à 37 % de leur part de marché, alors que l’Europe ou les USA n’en représentent chacune que 20 à 25 %.
Pourquoi ces deux articles sur la page d’Homactu sur Facebook ? Des chiffres viennent d’être publiés qui nous confirment que l’économie chinoise tourne au ralenti. La peur des prévisionnistes de la finance ? Que les asiatiques freinent leurs dépenses, autrement dit, que ces marchés rétrécissent, voire entrent en récession !
Burburry annonce un bilan médiocre, alors que bien des sociétés espéraient améliorer leurs chiffres en investissant en masse dans ces pays.
Dans ce contexte peu optimiste, ils sont de plus en plus rares les petits créateurs indépendants, avec leurs coût de production élevés, qui peuvent sauver leur épingle du jeu ! C’est le cas en Belgique, où les faillites des petites maisons se succèdent irrémédiablement.
La conclusion de ton mail n’est pas conforme à la réalité. Si une récession mondiale apparaît, automatiquement, les publicitaires souffrent. Pourquoi ? Imagine, Laurent, que tu sois le patron d’une entreprise et que la situation financière dans le monde s’aggrave, tu auras de plus en plus difficile à vendre tes produits et tes marges bénéficiaires se réduiront. Que peux-tu faire pour améliorer la rentabilité de ton entreprise ? Comment diminuer tes frais d’exploitation sans toucher à la qualité de tes produits et au nombre de tes employés ? Réponse : tu réduiras ton budget publicitaire ! Lors de la crise de 2008 – 2010, ce sont les sociétés publicitaires qui ont souffert le plus ! Certaines ont dû réduire leur personnel, d’autres ont fermé leurs portes ! Budgets réduits, moins de photos publicitaires… Lorsqu’il y a une crise en publicité, ce sont les mannequins hommes qui souffrent le plus. Les mannequins femmes s’en sortent beaucoup mieux !
Ce qui explique pourquoi je doute de la perspicacité de ta conclusion…

Roger Hennaux Chronique de
Roger Hennaux
Photographe

Commentaires (2)

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page