Vous êtes ici:Accueil » Mode » Mode homme » Le débardeur, le marcel

Le débardeur, le marcel

Le débardeur, le marcel

Le débardeur est l’outil essentiel de la belle saison. En effet, quand il fait chaud, il est le vêtement par excellence. Agréable à porter près du corps, il est un faire-valoir des belles musculatures.
Le tricot sans manches que l’on appelle couramment débardeur ou encore « marcel » tire ses origines, comme le jean en son époque, des vêtements professionnels. En effet, la forme du tricot sans manches des dockers (que l’on appelle aussi débardeurs au Québec d’ou son nom) a servi de modèle pour l’industrie textile. Dès le milieu des années 70, les fabricants l’ont décliné pour les hommes et pour les femmes. Ce vêtement hyper pratique est aujourd’hui un must dans toutes les garde-robes au même titre que le T-shirt. 

Un basique de l’été
Le débardeur se porte à même le corps l’été. Le plus souvent en coton il est l’allié idéal des chaudes journées estivales. Quand il est en jersey, il se transforme en vêtement plus chic sur un bermuda en lin. Dans ce cas, il allie distinction de la matière et confort optimal. Elastique par nature avec sa maille respirante, il se porte très près du corps et épouse avantageusement les formes bien faîtes. Sexy en diable, il met en valeur les carrures athlétiques ! Les épaules bien dégagées permettent aussi une parfaite souplesse du mouvement, sans entrave. 

Pratique et esthétique
Pratique par principe, le débardeur sait se faire aussi esthétique en proposant selon les goûts un col ras du cou ou en V. En version coton uni, il est simplissime et indémodable tandis qu’en version imprimée, il affiche les couleurs sans complexe. Rouge, bleu, vert écru, ou tout simplement blanc, il s’adapte à toutes les tenues. Parmi les grandes tendances de ces dernières années le débardeur se fait aussi politiquement correct. Le coton est dûment estampillé commerce équitable en s’inscrivant massivement dans la vague éthique.

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page