Vous êtes ici:Accueil » Mode » Mode homme » Bernhard Willhelm, mode homme, printemps été 2013, Fashion week Paris

Bernhard Willhelm, mode homme, printemps été 2013, Fashion week Paris



Nous voilà toujours au premier étage du Palais Brongniart, dans le couloir qui contourne la grande salle rectangulaire du rez-de-chaussée. Une musique plaintive, triste, mugit dans l’espace ! Les modèles restent debout, ou s’assoient, voire se couchent, en fonction des indications d’Elie Hay, le metteur en scène-chorégraphe.
C’est l’heure de regarder les vêtements…
Comme d’habitude, Bernhard Willhelm use de couleurs assez criardes : du jaune, jaune-doré, du rouge, du bleu, du blanc, avec ses formes géométriques très contrastées. 


Nous aimons beaucoup ces ensembles polychromes qui marient des tons aussi puissants. Les shorts sont déchirés, déchiquetés. Des chemises capes, déstructurées, laissent passer les shorts qui parfois se continuent en bas et sandales lacées jusqu’aux mollets. 
Des pantalons qui ont le prétexte d’exister pour se dissoudre dans des formes les plus inventives ! C’est amusant ! C’est ludique !
 

Il y a des pièces magnifiques comme le duo tunique-pantalon mouchetés de motifs blancs et gris, avec chaussures assorties. Le mannequin pose le pied sur « son » bocal photographique. Voilà donc à quoi il devait servir, ce bocal ! 

En regardant le cliché de cet ensemble qui accompagne cet article, je dois avouer que j’ai l’impression d’être dans le musée du Louvre, au département des statues antiques, avec le public qui contourne les œuvres.
Un sac à dos blanc m’a particulièrement intéressé. Ses formes géométriques sont tout simplement superbes. 

Un Jupiter, dans son écrin doré, trône au milieu du couloir. Sa veste fait fureur ! Le public le photographie tout le temps ! Le modèle est beau ! Le maquillage, fantastique. La veste est magnifique ! 

Regardez, savourez les photos qui suivent ! 
Merci, MONSIEUR Bernhard Willhelm

Jonathan Martin Chronique de Jonathan Martin
Mannequin

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page