Vous êtes ici:Accueil » Mode » Modèles-mannequins » Agent pour mannequin

Agent pour mannequin

Bonjour Roger,

Je m’appelle Vincent et j’ai 20 ans. J’ai un book sur internet et, actuellement, je suis dans trois agences.
Par l’intermédiaire de mon book.fr, j’ai été contacté par une société qui se dit « agent d’artistes ». 
Ils m’ont envoyé une proposition de contrat que mes parents, mes frères et moi avons lu … et je dois avouer que nous n’y comprenons pas grand-chose.
J’ai téléphoné à cet agent qui me dit que sa société ne retient que 10% sur la rémunération contrairement à toutes les agences de mannequins qui prennent un pourcentage nettement supérieur ! 
Évidemment, je n’ai pas contacté mes bookeurs pour leur demander un avis ! 
Sur Homactu, tu as l’air d’être sympa ! Je lis régulièrement ton courrier des lecteurs ! Alors, en espérant ne pas abuser, je me permets de te transmettre ce document pour te demander un avis.
Si tu publies ce mail, pourrais-tu changer mon prénom.
Merci d’avance !

Bonjour Vincent (oui, à partir d’aujourd’hui, c’est ton nouveau prénom…)
Comme tu l’as aperçu, j’ai abrégé ton mail qui se perdait dans les détails pour le résumer à l’essentiel.
Ce contrat, je le connais ! Car, effectivement, par book.fr, les agents recherchent leur clientèle… et cette société en particulier !

Tu n’es donc pas le premier à m’écrire pour me parler de ce genre de contrat. D’habitude, je préfère dialoguer en privé, car il m’est difficile de répondre en détails, sans discréditer une société sur la place publique. Il y a toujours un risque qu’elle exige un droit de réponse sur Homactu.com, voire qu’elle nous attaque au tribunal…

Mais ces dernières semaines, il doit y avoir une épidémie, je reçois beaucoup de mails qui vont tous dans le même sens. Donc, aujourd’hui, je réponds publiquement.

Avant d’analyser ce genre de contrat, il faut se poser une question : si on est styliste, publicitaire ou autres, où recherche-t-on des mannequins ? Réponse : dans une agence de mannequins ! Cela semble logique !

Si on est organisateur d’événements et que l’on prospecte pour mettre sur pied tel ou tel spectacle, il est normal de compulser les sites d’agents pour artistes.
Deuxième remarque : être un agent pour un mannequin… c’est interdit en France… Il faut que ce soit une « agence de mannequins » et qu’elle possède une licence d’Etat avec une garantie financière. Pour les mannequins mineurs, il faut, en plus, une autorisation particulière de la préfecture (voir articles du code du travail L.7123-11 et suivants.)

Venons-en au contrat !

Déjà, le terme « contrat » me choque. Avec une agence de mannequin, on signe une « convention » pour gérer les droits d’images et le salaire des mannequins. Les agences prennent une commission qui varie entre 20 et 30% de la rémunération des modèles. 
Les agents d’artistes ont une commission qui correspond à 10% des gains de l’artiste… mais c’est la production qui paie directement l’agent. Il ne s’agit donc pas d’une partie du revenu de l’artiste.

Le premier point de ce « contrat » est caricatural : le mandat (que tu donnes à l’agent une fois le document signé) est exclusif et pour le monde entier.
Cela veut dire que tu devrais te retirer des agences de mannequins où tu es déjà inscrit.
Tu ne travaillerais plus qu’avec cet agent et ce, pour toutes sortes d’événements, défilés, spectacles, télévision ou cinéma par exemple.
Dans le monde entier, dans n’importe quel pays où tu travaillerais, l’agent percevrait sa commission.

Quelle commission ? 10% dis-tu ?

Effectivement, c’est ce qui est déclaré dans le contrat : 10% de l’ensemble des rémunérations.
Mais, juste en dessous, il est noté : en plus, TVA de 19.6 % exigible sur la totalité du cachet.
Donc, tu gagnes par exemple 1000 euros pour un shooting. La commission de 10%, c’est 100 euros et la TVA de 19.6% des 1000 euros, c’est 196 euros.
Au total, on te retire 296 euros !
Ta rémunération brute (sans avoir payé les lois sociales et les impôts) : 704 euros !

Pour autant que je puisse voir, leur argument de 10% est un peu dépassé…
Alors, troisième point de ma réponse : la réputation de cet agent. S’il est réputé, son site internet sera vu et revu et les mannequins réellement installés dans une vitrine réputée et regardée.
Posons la question à différents organisateurs d’événements dans la mode et à des mannequins belges et français : « Connaissez-vous tel agent ? »
Autour de moi, personne, je dis bien personne, ne connaît cette société !
Je pense donc que tu peux rester dans tes agences connues et oublier cette proposition.

Ici s’achève le dernier courrier des lecteurs avant les vacances. Nous nous retrouverons, je l’espère, en pleine forme et bronzés au début septembre !
Je vous souhaite de bonnes vacances à tous !
Roger

Roger Hennaux Chronique de
Roger Hennaux
Photographe

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page