Vous êtes ici:Accueil » Mode » Modèles-mannequins » Mannequinat et Motivation

Mannequinat et Motivation

Mannequinat et Motivation

Courrier des lecteurs : Mannequinat et Motivation
Bonjour Roger,
Je m’adresse à vous dans l’espoir d’une réponse la plus rapide possible. Mon ami s’apprête à se présenter dans différentes agences de mannequinats (ce mercredi) suite au fait qu’il ait été repéré par l’une d’elle. Il ne croit pas vraiment en lui, il est très humble et à peu de confiance en lui, il m’a avoué il y a peu que ce milieu ne l’intéressait que peu et que si il tentait sa chance c’était surtout pour sa famille ! Est-ce une mauvaise chose ? Ou, au contraire, est-ce une bonne motivation ? 
Je ne peux avoir d’avis objectif car je crois bien trop en lui, en espérant que vous pourrez m’éclairer.
Bien à vous, X
PS : Si ce mail est publié sur le site merci de bien vouloir changer mon nom, merci.

Bonjour X,
Le métier de mannequin ne se résume pas à des shootings ou des défilés

Être mannequin, c’est un travail et comme dans tous les métiers, certes, il y a des moments agréables, mais il y a aussi des jours plus pénibles comme les longues files t’attente lors de castings, par exemple, voire des instants d’énervements lors d’un shooting, parce que le photographe est en retard sur son planning ou que l’éclairage n’est pas idéal. Enfin, que dire du stress du styliste lors de répétitions d’un défilé qui durent et perdurent ? On y voit des créateurs qui bousculent et crient sur les mannequins qui ne respectent pas la ligne dessinée sur le sol. Je me souviens d’un cliché que j’ai pris lors d’une répétition qui résume bien cela.

Je pense qu’il faut être très motivé, aimer être coiffé, maquillé et même habillé, pour entrer dans cette carrière comme on peut le voir sur
les clichés pris lors du backstage d’un défilé chez Jean-Paul Gaultier : 

Les qualités requises ? Avoir une bonne quantité de bonne humeur en réserve, le tout avec de la gentillesse, du respect, de la modestie et du savoir vivre… pendant des heures et des heures…

Aimer marcher, courir, d’un bout à l’autre de la ville, voire de la région, car le nombre de castings peut être très important en une journée… 

Je me pose une question en relisant votre mail : peut-on devenir médecin pour faire plaisir à bonne-maman ? Veut-on monter à la grande échelle des pompiers pour faire plaisir à ses amis ?

Je pense que c’est le candidat mannequin qui doit faire ses choix, en fonction de ses aspirations personnelles. S’il veut essayer, qu’il essaye !

Beaucoup de jeunes désirent entrer dans ce métier ! Ils voient le côté blanc du mannequinat : la lumière, les paillettes… Beaucoup abandonnent aussi rapidement, car ils n’avaient pas imaginé le côté noir, toutes les contraintes inhérentes à cette profession ! 
C’est un peu pour condenser ce dernier paragraphe que j’ai placé en exergue une photo de Yaan en noir et blanc.

Roger Hennaux Chronique de
Roger Hennaux
Photographe

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page