Vous êtes ici:Accueil » Mode » Modèles-mannequins » Les mains bleues ? Mannequinat et Acrosyndrome

Les mains bleues ? Mannequinat et Acrosyndrome

Mannequinat et Acrosyndrome

Le courrier des lecteurs : Mannequinat et Acrosyndrome

Bonjour Roger,
Je suis étudiant à l’université et mannequin en agence, j’ai 20 ans et je souffre d’un problème récurrent, à savoir que, lorsqu’il fait froid, mes mains et mes avant-bras deviennent mauves, presque bleues. 

Cela m’a valu quelques refus lors de castings qui se déroulaient dans des lieux un peu froids.
La semaine passée, je devais poser devant une prairie enneigée et le photographe était fâché de voir mes mains aussi bleues ! En plus, ce qui est plus rare chez moi, mes oreilles sont devenues mauves elles aussi. 
En regardant les photos réalisées, le styliste m’a traité de « vrai clown », ce qui ne m’a pas fait plaisir non plus.
Je dois avouer que cette expérience m’a été pénible, d’autant plus que le bookeur de mon agence, mis au courant de cet événement, m’a fait des remarques peu sympathiques du style « Faut arranger ça ! »
Arranger quoi ? C’est ma question, Roger. Que faire ?
Jacques (c’est mon pseudo)

Bonjour Jacques,
Tu as l’air de souffrir d’un acrosyndrome. « Acro », signifie « extrémité ». Les acrosyndromes, c’est l’ensemble des signes pathologiques qui concerne les extrémités : doigts, mains, pieds, oreilles, nez. 
Souvent, c’est un trouble vasculaire, une vasoconstriction, les artères diminuent de diamètre. C’est lié au froid, on parle souvent d’acrocyanose… 
Parfois, le froid n’est pas le seul facteur déclenchant (le stress, la cigarette, certains médicaments) On parle de maladie de Raynaud. D’autres maladies sous-jacentes peuvent en être la cause : c’est le phénomène de Raynaud.
Ce qu’il faut faire ?
1. Se protéger du froid. 
Faire comme Arthur, sur cette photo : des gants et un chapeau qui protège les oreilles, « l’ouchanka » russe, qui vient de « chapka », chapeau et « ouchi », oreilles, devenu dans le langage courant européen « chapka » tout simplement. 
Les Québécois la nomment « casque de poils »…
2. Aller voir un médecin, qui s’occupe de pathologie vasculaire qui pourra faire un examen précis, faire un diagnostic, te donner un traitement et des conseils de vie…
… tout simplement…

Roger Hennaux Chronique de
Roger Hennaux
Photographe

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page