Vous êtes ici:Accueil » Beauté » Soins » Une huile de massage, c’est le petit plus bien agréable

Une huile de massage, c’est le petit plus bien agréable

Une huile de massage, c'est le petit plus bien agréable

Une huile de massage, c’est le petit plus bien agréable mais pour autant aucunement indispensable pour aider le corps à se ressourcer. Il en existe de nombreuses sortes selon les utilisations mais toutes ont un point commun : elles facilitent le glissement sur la peau et procurent un grand sentiment de bien être.

La traditionnelle huile de massage au monoï est la plus utilisée au monde. Son action bienfaisante sur la peau n’est plus à démontrer. Elle hydrate et favorise le soleil et c’est bien pour cela qu’elle est la plus populaire des huiles. Avec elle, les bains de soleil s’apprêtent de la plus belle des façons ! Sous les mains expertes d’un partenaire audacieux, elle enrobe de son parfum si caractéristique le corps détendu. Le monoï rime avec vacances !

Pour les massages douloureux, les huiles de massage se font douces et pénétrantes pour mieux faire leur effet. Souvent à base de camphre, elles allient l’utile à l’agréable. Leurs parfums soutenus peuvent paraître désagréables d’un premier abord… En fait, l’odeur se dissipe au plus vite pour ne laisser sur la peau que le plaisir de la douleur atténuée.

Contre le stress et la tension, de nombreuses huiles essentielles aux arômes apaisants ont depuis de nombreuses années déjà fait leur apparition. Ces huiles de massage professionnelles font merveille pour redonner de l’énergie et du peps aux muscles douloureux. Pour le visage, la douceur est aussi de mise avec des formules régénérantes efficaces aux accents de lilas, de muguet ou encore de rose.

Pour les massages plus intimes en couple, les huiles de massage se font plus douces encore avec des arômes sans cesse renouvelés. Cannelle, clou de girofle, gingseng… toute la panoplie des senteurs aphrodisiaques sont en vedette. Et pour les massages plus gourmands, les fabricants proposent des parfums de cerise, de pêche… A croquer !
Source: contenulibre

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page