Vous êtes ici:Accueil » Mode » Modèles-mannequins » Je suis un joueur de football américain…

Je suis un joueur de football américain…

Je suis un joueur de football américain...

Bonjour,
Je m’appelle Nicolas, je suis actuellement joueur de football américain dans une université américaine, et je m’intéresse beaucoup au métier de mannequin… Le seul problème, je ne sais pas si je peux l’être car je n’ai pas d’abdos resplendissants, je mesure 1m80, et je pèse 83kg. Je suis bien musclé, mais j’ai un petit peu de gras qui recouvre certains endroits de mon corps. Habillé ça ne se voit pas du tout, au contraire.

Est-ce qu’il m’est quand même possible d’être mannequin, et de prendre des photos pour des magazines ou des marques d’habillement ?
Si oui, vers quelle filière m’orienter (pas les sous-vêtements parce que je n’ai pas les « tablettes ») ?
Cordialement, Nicolas Ruelle

Bonjour Nicolas,
Je suis vraiment désolé car je réponds à ton mail avec 15 jours de retard ! 
Actuellement, je suis submergé par ce courrier dont on ne voit qu’une infime partie sur Homactu. En effet, lorsque les questions sont très précises et personnelles, j’estime que tous les lecteurs de notre webzine ne sont pas intéressés par la réponse.
Ici, avec ton message, nous revenons à une question plus générale par rapport au mannequinat. 
Tu ne m’as pas envoyé de photo mais la description de ton corps est assez précise pour se faire une idée de ton physique… mais pas de ton visage, de ta photogénie ni de ta facilité d’être devant l’objectif. Et on verra que cela a de l’importance… J’ai parfois des modèles qui sont très photogéniques avec un superbe corps mais incapables de desserrer les dents pendant tout le shoot.

Bon, parlons du corps puisque c’est le centre d’intérêt de ton mail.

Alors, on commence par ta taille : 180 centimètres ! Ce n’est pas grand. De plus en plus, la taille de référence grimpe dans les agences ! Si tu lis le courrier des lecteurs, on parle actuellement de 184 à 189 cm ! Mais ! Tout dépend des clients des agences ! Certaines bookeurs me disent que les mannequins de 1,80 m sont encore demandés. La preuve : on vient encore de me citer un mannequin masculin de cette taille qui a fait toute la campagne d’un des principaux stylistes bruxellois.

Le poids : 83 kg avec un corps (je résume un peu) musclé mais pas très dessiné. Je pense que cela vaut toujours la peine de travailler ce corps, de prendre le temps de le sécher et de le tracer… comme on dit dans le jargon sportif.

Quand je donne ce conseil à un jeune homme dont la masse de son corps a de l’importance pour son activité physique (le foot américain, le rugby, etc.) en général, il me répond que l’on ne peut perdre de poids sans perdre d’efficacité dans la pratique de son sport. Les préparateurs physiques me disent qu’il y a moyen d’avoir de la masse musculaire avec un corps bien dessiné et il faut donc s’entretenir avec les responsables du club dans lequel l’athlète joue, pour changer certains exercices et/ou le régime alimentaire. 

Si malgré tout, le corps reste peu tracé et que l’on ne peut faire autrement, ouvres les portes des agences et montres-toi. Si tu conviens, c’est–à-dire si cela coïncide aux exigences des clients réguliers de l’agence, en principe tu y seras engagé. Dans le cas inverse, d’entendre de vive voix les critiques, cela permet de savoir ce qu’il faut faire pour répondre aux besoins de l’agence… si c’est possible…

Enfin, certaines agences travaillent aussi en publicité. D’avoir des sportifs avec des corps développés mais pas nécessairement tracés, avec une « gueule » très masculine, cela peut plaire, voire séduire. C’est une autre optique, une autre vision du travail devant l’appareil photo. Et c’est surtout dans cette branche d’activité qu’il faut pouvoir être naturel et jouer devant l’objectif.

D’un pays à l’autre, voire d’une région à l’autre, les paramètres des mannequins exigés par les agences peuvent être très différents. Il m’est donc impossible d’en dire plus ici. 
Tu me demandes « …vers quelle filière m’orienter… ?». C‘est l’agence qui t’enverras à des castings ou qui te proposera à des « directs bookings » et ce sont les clients qui choisiront.
Tout simplement… Bonne chance !

Roger Hennaux Chronique de
Roger Hennaux
Photographe

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page