Vous êtes ici:Accueil » Mode » Mode homme » Thierry Saint Jean: si chacun fait un peu, cela fini par faire beaucoup !

Thierry Saint Jean: si chacun fait un peu, cela fini par faire beaucoup !

l'opération "2 Mains Rouges" au profit du Sidaction

Mardi 27 septembre, le créateur Thierry Saint Jean, habitué des lecteurs de Homactu, a fait le point sur l’opération « 2 Mains Rouges » au profit du Sidaction.


Désireux de s’engager concrètement dans la lutte contre le SIDA, Thierry Saint Jean a ainsi eu l’idée d’associer mode et charité, en créant une ligne de tee shirts entièrement personnalisés, au nom (et aux mains !!) de la personne qui le signe, et dont les bénéfices sont entièrement reversés au Sidaction. 

Alors que le lancement officiel de cette collection toute particulière a eu lieu en début d’année, Thierry Saint Jean a effectué au mois d’avril une première donation, lors d’une soirée exceptionnelle en présence de Miss France.

Ophélie Winter, Fabienne Thibeault, Jean Marie Bigard, Smain ou encore Roselyne Bachelot, Pascal Negre, Michèle Laroque, Laurent Baffie, Marc Olivier Fogiel et de nombreuses autres personnalités ont déjà apporté leur concours à cette noble cause, en apposant leurs mains et leur signature sur un tee shirt.

La collection compte aujourd’hui près de 200 modèles disponibles, de personnalités mais aussi d’anonymes (oui, des gens comme vous et moi !). Car l’originalité toute particulière de cette collection est que tout le monde (oui, tout le monde) peut avoir son propre tee shirt 2 Mains Rouges.

Le tee shirt est au prix de 39 euros, dont 10 euros sont immédiatement reversés au Sidaction.

Envie d’un tee shirt avec l’empreinte des mains de votre star préférée ? Envie de faire un cadeau original, ou tout simplement d’associer mode et bonne action ? Alors n’attendez plus, et vous aussi, offrez vous un tee shirt 2 Mains Rouges ! 

Moi ça y est, je viens de faire le mien …

Lien : thierrysaintjean.com/2-mains-rouges


Alexandre Carlsberg Kuhn Chronique de
Alexandre Carlsberg Kuhn

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page