Vous êtes ici:Accueil » Beauté » Sports, Forme » L’entraînement sportif, régulièrement, dans le cadre d’une bonne hygiène de vie!

L’entraînement sportif, régulièrement, dans le cadre d’une bonne hygiène de vie!

L’entrainement sportif

Approche de l’entraînement d’un point du vue général.
Nous allons ici aborder les points essentiels à prendre en compte afin que vous puissiez bénéficier d’une progression saine et efficace quelque soit l’objectif que vous vous êtes fixé.


Comme vous le savez, l’entraînement quel qu’il soit, constitue une étape, un palier, une marche supplémentaire vers l’objectif que l’on s’est donné.
Évidemment, ces “périodes” ne se succèdent pas au bon vouloir de votre motivation. Les
entraînements doivent se faire régulièrement, dans le cadre d’une bonne hygiène de vie et avec un minimum de connaissances.

L’entraînement comment ça marche ?

Celui-ci de quelque nature qu’il soit est basé sur le principe de compensation.
Lorsque votre corps est confronté à un effort auquel il n’est pas habitué, il va réagir en deux étapes : 

– récupérer de l’effort en réparant les liaisons musculaires et tendineuses et en renouvelant le stock énergétique.
– optimiser les fonctions corporelles qui ont été sollicitées durant l’entraînement.

Si vous êtes habitué à un trajet type avec votre voiture, il n’y a pas de raison de plus remplir votre réservoir de carburant que d’habitude. Mais si un jour vous êtes mené à aller plus loin et que vous tombez en panne sur la route, vous le prendrez en compte lors de votre prochain plein afin de pouvoir arriver à destination.
Il en est de même pour votre corps : lors d’une séance d’entraînement le but est de toujours repousser ses limites afin de profiter de ce principe de compensation.

Robin MARTIN, coach sportif diplômé

1- Comment être sûr de repousser ses limites ?
Une séance d’entraînement doit toujours être éprouvante. Lorsque vous vous habituez à une charge de travail, cassez la routine, augmentez la charge des barres, diminuez le temps de repos (inter-séries) ou encore changez d’exercices.

2- Le temps de repos.
Le temps de repos entre deux entraînements est variable. Celui-ci dépend de votre niveau, de l’intensité de l’entraînement et du type de filière travaillé. Cependant, une moyenne peut être donnée.
Exemple : pour un travail d’endurance (course à pied, vélo) on considère qu’un temps de repos de 72h est nécessaire pour une récupération complète.
Renfoncement musculaire: 48h
Prise de masse: 48h à 72h
Force pure : 3 jours à 1 semaine.
Ce temps de repos comprend la récupération et la compensation comme décrit plus haut.

3- Le sommeil.
C’est durant le sommeil que le corps est le plus à même de récupérer. C’est le moment ou la sécrétion d’hormones est la plus importante, notamment pour l’hormone de croissance (IFG1) et la testostérone. Celles-ci sont vitales pour notre entretien et notre développement physique.
Veillez donc à avoir une bonne qualité de sommeil (8h par nuit minimum), une petite sieste l’après-midi peut également se révéler être une bonne alternative. Pensez également qu’un trouble du sommeil peu venir d’une carence en magnésium et vitamines (notamment la vitamine C).

4 – L’alimentation.
L’alimentation étant aussi importante que l’entraînement, il est évident que celle-ci doit faire l’objet d’une attention particulière de notre part.
Étant complexe et relativement longue à expliquer, l’alimentation fera l’objet du prochain article.

Robin MARTIN, coach sportif diplômé
www.rm-coaching.fr

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page