Vous êtes ici:Accueil » Mode » Mode homme » Lanvin, Fashion week Paris, mode homme, printemps été 2012

Lanvin, Fashion week Paris, mode homme, printemps été 2012

Un dernier sprint hors d’haleine et voilà enfin apparaître la splendide Bourse du commerce derrière les Halles. Une foule de curieux, et quelques invités encore parsemés devant la simple barrière gardée par une hôtesse sécurisée par deux grands bonshommes. Après la première étape du checking des cartons d’invitation d’autres vigiles encore présent pour vérifier nos sacs. 
Entrée dans le grand hall sous la coupole et sans surprise une foule de fidèles très conséquente est là pour découvrir la nouvelle collection Lanvin. Cela débute comme une réception de haut standing coupe de champagne et diverses boissons à volonté avec douceurs aux choix. Des hôtes se meuvent dans la salle afin de nous contenter de gâteaux divers et variés ainsi que café, eau, thé. Des gradins sont disposés de telle sorte qu’il y ait quatre rangs de chaises, un éventail de bois délicatement déposé sur les trois premiers, et les places debout ou dîtes de standing tout à l’arrière. 
La cohue finit par se dissiper du centre, les effets en place pour la restauration sont retirés et le défilé est prêt à démarrer. Les projecteurs sont allumés et illuminent le grand disc d’une teinte très vive qui est inscrit sur la salle dans cette immense pièce d’accueil circulaire. Effet réussi et remarquable. Les mannequins entrent à tour de rôle par un escalier aux proportions généreuses débouchant du sous-sol. Habitude pour cette maison, je ne vous surprendrai pas en vous disant que la collection fut très belle. 
On commence avec des teintes sombres, ténébreuses, les formes sont sinueuses suivant avec excellence la ligne du corps dans des vêtements pourtant larges. Le noir coule pour laisser place à plus de couleurs mais à peine dans les vestes marines et des tuniques brunes. Au fur et à mesure la collection se resserre sur la peau des mannequins dans des tenues au corps, puis aussi quelques vestes ; la collection au fil du temps se détend et laisse des tissus plus libres et plus colorés mais toujours dans l’uni. Lanvin n’a pas cherché l’abracadabrant, à quoi bon ? 
Quand une maison a du style et de la classe elle n’a pas besoin de se faire remarquer, elle est remarquée. Le publique a d’ailleurs gratifié ses créateurs d’un petit cri de contentement à la fin ce qui est loin d’être le cas à tous les fashion-show.

Les photos "people" cliquez ici

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page