Vous êtes ici:Accueil » Mode » Mode homme » Kenzo, Fashion week Paris, mode homme, printemps été 2012

Kenzo, Fashion week Paris, mode homme, printemps été 2012

Kenzo, Fashion week Paris, mode homme, printemps été 2012

Samedi fin juin ! Le soleil de l’été travaille pour réchauffer la planète ! A 11 h du matin, la chaleur est déjà accablante.
Et c’est par ce temps de vacances que nous allons nous replonger dans le système scolaire ! En effet, Kenzo présente son défilé au Lycée Carnot, boulevard Malesherbes, dans le 17ème arrondissement de Paris.

Et voilà déjà l’entrée majestueuse de cet établissement. Nous montrons nos invitations aux gardes-chiourmes. Au fond de la cour d’entrée, les services de Kenzo n’ont pas fait dans le détail : une grande table pour donner des rafraîchissements ! Vu la température ambiante, ce n’est pas de refus ! Tout le monde vient boire : les mannequins, les peoples, la presse et les photographes !

Enfin, nous pouvons entrer dans le grand préau du lycée. Il est immense. L’année passée, déjà, à la même époque, Kenzo y avait réalisé sa présentation.
Des bancs longent le hall. Sur ces bancs, à chaque place, un petit bateau en cocotte en papier…
Si l’on regarde attentivement le papier… c’est une carte de géographie avec, en exergue, des iles comme Tahiti ou Hawaii… 

C’est cela le message : une invitation à voyager… habillé en Kenzo.
Mais, chut, la musique s’emballe. Le défilé commence.

Ah oui, Kenzo a choisi les couleurs jeunes, flachantes : allons-y pour le vert, le rose, le rouge, le bleu coupé de jaune, le blanc.
Et cela pour les vestes, accouplées aux pantalons ou aux shorts, les chemises, les pulls.
Parfois c’est un motif imprimé pour la chemise et le pantalon, qui rappelle le bateau, la carte, les expéditions entre les îles.
Kenzo n’oublie pas les chapeaux de plage, les sacs assortis aux tenues.

C’est jeune ! C’est beau ! C’est dynamique !
Et voilà déjà le final du défilé ! Une pluie de bulles tombent sur les mannequins qui repassent une dernière fois, tous ensemble au centre du préau.
Cela ajoute un air de fête à cet évènement.

Roger Hennaux Chronique de
Roger Hennaux
Photographe

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page