Vous êtes ici:Accueil » Mode » Mode homme » Steffie Christiaens, Fashion week Paris, mode homme, printemps été 2012

Steffie Christiaens, Fashion week Paris, mode homme, printemps été 2012

Steffie Christiaens, Fashion week Paris, mode homme, printemps été 2012

Nous sommes près de la place de la Bastille. Une rue nous mène dans un endroit assez particulier de Paris : la Cité de la Roquette.
C’est une impasse qui, aux premiers abords, ressemble à une cour d’usine.
Le numéro 6… Rien de particulier dans la façade de l’immeuble. Par contre, une fois entrés, la maison nous délivre ses secrets.

C’est vieux, mais c’est superbement restauré : l’éclairage parcours le mur au sol. 
Un mannequin téléphone. Un autre mannequin fume assis sur l’escalier qui mène au jardin. Un photographe vérifie la qualité de l’éclairage avec ses bras dénudés. 
Manifestement, nous sommes à la bonne adresse.
Un shooting de mode a lieu dans cet espace magnifiquement éclairé : quelques photos sont dans le backstage…
Sur la porte qui mène à l’extérieur, un vitrail avec un soldat de François 1er qui monte la garde.
Comme pour prendre la température du lieu, une jeune fille toute souriante avec ses longs cheveux regarde ce qui se passe et discute calmement avec ses invités : c’est la styliste Steffie Christiaens. 

Enfin un jeune mannequin répète son parcours. 
Le soleil est très présent, le ciel est bleu, c’est l’été ! 
Nous sommes heureux car nous venons de comprendre que le défilé aura lieu en extérieur.
Le jardin est long, bordé par un grand bâtiment à moitié délabré… 
Ambiance sympathique et impressions très poétiques.

Le défilé commence. L’inspiration est à nouveau très romantique.
Les mannequins, visages barrés de jaune, portent des fleurs soit dans la main, soit sur le bonnet soit autour du cou.
De la chemise légère et short blanc imprimés de touches noires et grises. Les coupes sont souvent très droites, les pantalons assez serrés, parfois ornés de longs fils…
La styliste jongle avec la transparence, que ce soit grâce à la matière (mailles de laine) soit le tissus évanescent d’une chemise blanche et un col noir qui laisse rêveur, soit pour les shorts et pantalons, de grandes mailles qui sont ornées de bouts de tissus ou de cuir.
Succès de foule assuré, le public semble conquis. La styliste, toujours le sourire aux lèvres, pose au milieu de ses mannequins.

Les photos du backstage cliquez ici

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page