Vous êtes ici:Accueil » Mode » Modèles-mannequins » Les exigences des agences de mannequins

Les exigences des agences de mannequins

Les exigences des agences de mannequins

Bonjour Roger,
Je suis « mannequin » dans plusieurs petites agences.
J’ai écrit « mannequin » entre guillemets car je ne travaille pas beaucoup, je dois bien l’avouer.
En un an et demi, j’ai fait un petit défilé et 3 petits shoots publicitaires pour des « journaux toutes boîtes ».
Deux de ces pubs m’ont été proposées par l’intermédiaire de mon book.fr… donc même pas par mes agences !!

Je n’ose pas dire combien j’ai gagné pour ces 4 travaux, la somme totale est tellement ridicule…
Bref, je ne suis pas un Top Model, loin de là.

Donc, j’ai cherché à entrer dans d’autres agences. Je me suis présenté un peu partout.
Je viens de recevoir un mail d’une agence plus importante, dans lequel un bookeur accepte de me faire entrer comme mannequin.
Mais, il y a plusieurs conditions :
1. que son agence devienne mon « agence mère »
2. que pour la France, elle soit mon unique agence
3. que je supprime mon book.fr

Je suis surpris par tant d’exigences et je dois avouer que cela me fait un peu peur.
Peur d’être enfermé dans une grande agence mais sans aucune garantie de travailler réellement.
Peur de perdre mon book.fr qui m’a permis d’avoir 50% du boulot réalisé en 18 mois (même si c’est pour gagner des cacahouètes…)
Et enfin, je ne connais pas cette expression « agence mère ».

Pourrais-tu m’éclairer ? Me donner ton avis ? Merci, Jean

Bonjour Jean,

Oui, je comprends ton étonnement. Les grandes agences ont ce genre d’exigences.
Elles t’offrent une « vitrine » internationale. Ton book sera regardé dans plusieurs pays !
Cela augmente les chances de travailler à l’étranger !

Mais, en échange, sur la France elles veulent une exclusivité.

Pour répondre à ta question sur les « agences mères », je te dirai que dans les grandes maisons, des bookeurs d’agences étrangères viennent voir en vrai certains mannequins et leur proposent d’entrer dans leur agence.
Tu pourrais ainsi être représenté à Milan, à Londres, New York, etc.
Ton book pourra être vu encore mieux partout, grâce à ces « vitrines » supplémentaires.

Mais c’est ton agence en France qui sera responsable de ton dossier, ton image et qui, lorsque tu auras des prestations à l’étranger, aura sa part de commission.

C’est bien aussi pour cela que ton bookeur te demande de supprimer ton book.fr…
Est-ce que le fait d’entrer dans une grande agence est une garantie pour travailler réellement plus que ce que tu fais actuellement ?
Soyons honnête : non !

Je connais des mannequins pour qui cela a été un véritable bonheur, avec des voyages magnifiques, des défilés un peu partout dans les grandes capitales de la mode et des campagnes publicitaires internationales qui leur ont rapporté gros.
J’en connais d’autres pour qui, en quittant une agence moyenne pour une plus grande, ont, en réalité, beaucoup moins travaillé, gagné beaucoup moins d’argent et, découragés, ont quitté le mannequinat.

Un conseil ? Comme le dit l’adage : Qui ne tente rien, n’a rien…
Si tu te rends compte que la situation financière ne s’améliore pas, voire est pire qu’avant, rien ne t’empêche de retenter le coup dans d’autres agences…

Roger Hennaux Chronique de
Roger Hennaux
Photographe

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page