Vous êtes ici:Accueil » Mode » Modèles-mannequins » Mannequin, un maître mot : patience !

Mannequin, un maître mot : patience !

Courrier des lecteurs Mannequin, un maître mot : patience !

Bonjour Roger,
Je m’appelle… on dira François, car je préfère ne pas donner mon vrai prénom et ne pas apparaître au grand jour, pour pouvoir témoigner et exercer un droit de parole clair et net, sans aucune fioriture, sans soulever du mépris de mes collègues qui, par fausse pudeur, me diront qu’ils ne vivent pas certains désagréments de ce métier comme moi.

Je lis semaine après semaine ton courrier des lecteurs. Je trouve cette partie d’Homactu très intéressante, vivante, surtout lorsque certains partagent leurs expériences ou parlent de leurs petits et grands bobos.

Je suis mannequin depuis plus de 3 ans, et cela dans différents pays !
Je voulais t’écrire, simplement, pour parler de mon métier, plus banal qu’il y paraît, au jour le jour, alors que le vécu n’est pas toujours si magnifique que ça. C’est un job, avant tout, avec ses règles, ses déconvenues et ses attentes !
Un maître mot : patience !

Car il faut souvent attendre !
Attendre, parfois des heures, dans la salle d’attente, car elle est faite pour ça, lorsque l’on veut entrer en agence ! 
C’est long, d’autant plus qu’on en est à la cinquième agence !
On essaye de plaire… mais on ne sais pas comment faire !
On essaye de ne pas avoir le trac… mais les jambes bougent involontairement..
On est un peu moite, les vêtements collent !
Zut, la clim est en panne… c’est pas de chance !
On vous parle, mais ce sont surtout ces regards… Car, on vous jauge ! On vous épie ! On vous observe !
Et donc on est encore plus mal à l’aise !
On bricolerait bien un peu la clim…
On vous demande des photos, votre book, votre composite.
« On va faire des polas, vite ! »
On vous a souri ? Certes ! C’est positif ! 
Mais, quelques minutes plus tard, de cette agence… on vous jette !
Ah! on a la gentillesse de vous dire, avec un grand sourire, un peu acide, que vous êtes très beau, magnifique… oui ! oui ! …mais que vous ne correspondez pas au style de la maison !
Quel dommage !
Ah ! Entrons dans cette dernière agence ! Essayons encore !
Une heure d’attente !
Chic, cette fois, c’est la bonne. L’agence vous prend !
Allons ! C’en est fini d’attendre….
Non ! Car pour ne plus attendre, il faut encore attendre !
Attendre, lorsque l’on veut participer à un casting et qu’il y a des dizaines et des dizaines de mannequins devant soi !
C’est désespérant ! 
A pleurer !
Las ! Il faut attendre le résultat, plein d’espoirs car on a vu que des gens étaient intéressés !
Ils ont même posé des questions ! Ils ont admiré les photos du book !
Et on attend !
Et, on sait que si dans trois jours on a pas de nouvelles… malheureusement… c’est qu’on a pas été choisi.

Attendre, avant un shooting ou un défilé, lorsqu’il faut faire la file pour le coiffeur, attendre encore pour le make-up !
Attendre encore pour voir le styliste et essayer les vêtements !
Attendre la repasseuse, car il y a un maudit pli !
Et quand tout est en place, attendre encore, car le défilé ne commence que dans 1 heure !

Un jour, l’agence vous demande si vous êtes libre, 10 jours, de telle à telle date pour une campagne internationale, qui aura lieu dans les îles Machin !
On est pris en direct booking !
Sans effort, on est choisi pour une semaine de shootings, au soleil, aux frais de la princesse !!
Wawwwwwww !! Le pied !
Pardon ? Vous avez de plus amples informations ?
Oui ! on a été choisi en direct booking pour… participer à une sélection ? Autrement dit : encore un casting…
Et on va au casting, où on a bien une trentaine de mannequins quand même….
On attend !
Après cette sélection, on apprend que l’on est dans les deux ou trois derniers…
Comment ? On doit repasser à l’agence pour le dernier tri ?
Ok ! Un séjour de plus d’une semaine dans les îles paradisiaques, ça vaut les kilomètres en métro…
Devant une dizaine de personnes, dont les bookeurs de l’agence et des gens qu’on ne connait pas… on est à trois, en maillot !
On se tient droit ! On rentre un peu le ventre ! Et on passe ! Et on repasse !
Celui qui doit être le photographe et un autre qui semble être le responsable de la publicité
marmonnent ensemble.
Ils se lèvent ! Un grand sourire : « Si vous êtes pris, vous le saurez début de la semaine prochaine ! »
Et on attend ! Et on attend !
Et la semaine suivante commence… et on attend toujours…

Quand un dossier est en attente dans une administration, on dit qu’il est en souffrance !
Le mannequin qui attend, presque en continu, des résultats de pareils tris est aussi en souffrance !
Croyez-moi !, François

Merci, François pour ce témoignage !
J’adore !!!!!
Roger

Roger Hennaux Chronique de
Roger Hennaux
Photographe

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page