Vous êtes ici:Accueil » Beauté » Sports, Forme » Les articulations les plus propices aux blessures en musculation par David Costa

Les articulations les plus propices aux blessures en musculation par David Costa

Les articulations les plus propices aux blessures en musculation par David Costa

Après vous avoir présenté les blessures musculaires, le coach sportif David Costa vous présente un bilan sur les articulations les plus propices aux blessures en musculation.
Le développement physique ne doit pas se faire au détriment de la préservation de son intégrité physique. Notamment avec la préservation de ses articulations qui permettent de traduire la force produite par ses muscles hypertrophiés. Pour cela, le placement et la technique d’exécution sont des éléments indispensables qui doivent respecter l’anatomie de l’articulation ou des articulations concernées afin de ne pas les mettre à mal et de recruter au maximum les muscles. Par conséquent, au-delà de la charge utilisée, votre placement et votre technique sont primordiaux.


La colonne vertébrale
à ses divers étages :
Rachis cervical 
Rachis dorsal (blessures favorisées par une attitude cyphotique : les épaules
voûtées sur l’avant)
Rachis lombo-sacré (blessures favorisées par une hyper lordose, le squat, le soulevé de terre, le rowing barre, le travail des abdominaux)
Les pathologies rencontrées sont : la douleur, le blocage, la discopathie, lombalgie, l’hernie discale avec ou sans sciatique et l’arthrose.
Il est important de noter qu’en haltérophilie, les sciatiques sont exceptionnelles grâce à une technique parfaitement
maîtrisée malgré des charges très lourdes.


L’épaule
 est une articulation complexe, instable et fortement sollicitée en musculation. Elle est souvent à l’origine de pathologies : 
Syndrome du bourrelet glénoïdien : douleur liée à une blessure antérieure ou non. Elle est favorisée par les mouvements au-delà de l’horizontale, les écartés, le développé couché et le travail des dorsaux.
Acromio-claviculaire : causées par des microtraumatismes répétés.
De la coiffe des rotateurs : le sus- et le sous-épineux, le long biceps mais aussi les insertions du grand pectoral sont les plus touchés en musculation. Elles sont favorisées par le travail du développé couché et les écartés avec rotation, mais on les rencontre dans tous les gestes qui font travailler les épaules. 
De Rupture de la coiffe des rotateurs et rupture du long biceps


Le coude
 : les tendinites des insertions distales du biceps et triceps sont ici souvent liées à une sollicitation excessive de cette zone puisqu’elle est sollicitée lors du travail des pectoraux, dorsaux, épaules et bras. Parfois sont rencontré des épicondylites et épitrochléite principalement chez les débutants.


La hanche
 : lors de la pratique intensive des squats, on peut aboutir à un surmenage du tenseur du fascia lata avec trochantérite et tendinite d’insertion sur le tubercule de Gerdy. Des tendinites des adducteurs sont observées lors de la pratique des squats et lors du travail des adducteurs chez les femmes


Le genou
 : les gonalgies (inflammations) sont liées principalement à la pratique du squat et du step. On observe également des tendinites quadricipitale, rotulienne et des ischios-jambiers, le syndrome rotulien (favorisé par le squat et le leg extension, d’où l’importance de limiter l’avancé du genou lors des flexions).


Le tendon d’Achille 
: les tendinites de ce dernier sont fréquentes chez les pratiquants de fitness, step et cardio-training.


La cheville
 : la plus fréquente en fitness et step est l’entorse du ligament latéral externe.

Afin de prévenir ces blessures, il est indispensable de connaître des notions de bases relatives à l’échauffement musculaire et articulaire, à l’anatomie, à
l’entraînement et à la récupération. Pour cela, n’hésitez pas à me solliciter afin que je vous informe et vous conseille sur ces notions à travers un suivi sportif personnalisé.

Chronique de David Costa 
« expert fitness »
Coaching en live et à distance 100 %% personnalisés
sur son site internet et suivez ses actualités
sur sa page: Facebook-David-Costa

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page