Vous êtes ici:Accueil » Mode » Mode homme » Fashion week Milan, mode homme hiver 2010: le chic qui ne se voit pas, le sportif qui se porte en ville

Fashion week Milan, mode homme hiver 2010: le chic qui ne se voit pas, le sportif qui se porte en ville

Fashion week Milan Mode homme hiver 2010 2011

Crise oblige, pour l’hiver prochain, les couturiers milanais ont fait défiler lundi une garde-robe masculine chic, mais sans ostentation avec des pièces intemporelles, faciles à porter et à remettre d’une saison sur l’autre, en piochant allègrement dans le registre sportif.

Gucci s’est recentré sur ses fondamentaux, Frida Giannini mettant en avant la qualité et l’excellence du savoir-faire artisanal de la maison. Le luxe extrême, marque de fabrique de la griffe, est palpable dans chaque vêtement, mais sans jamais être tapageur. Tout se joue sur les détails raffinés (boutons en cuir, coudières en daim, etc…).

Les vestes en poil de chameau ou velours s’enfilent avec naturel sur un col roulé avec une paire de pantalons serrés et courts affublés d’une boucle au mollet, rappelant le monde équestre. Parkas, cabans et gros chandails tricotés main complètent cette collection de pièces « facilement interchangeables et destinées à durer dans le temps », comme le souligne la maison.

John Richmond surfe à fond lui aussi sur cette mode au quotidien faite de pièces simples et confortables: parkas avec capuches fourrées, doubles cols en laine, doudounes, pantalons classiques droits, chaussures à semelle épaisse. Les vieux cardigans de grand-père tricotés, façon veste de peignoir, se portent sur la veste du costume. Le thème matelassé est décliné en beige sur blousons, manteaux et impers. Le styliste rocker s’autorise un clin d’oeil avec un manteau à gros carreaux rouge et noir.

Dans la même veine sportivo-nonchalante, Kean Etro propose des caleçons joggings combinés avec un veste de costume en imprimé tartan, des pulls extra larges, de longues écharpes traînant jusqu’aux pieds et des pantalons de jockey avec l’entre-jambe renforcé par un tissu stretch d’une couleur différente. La montre gousset se porte en pendentif. Et de pratiques guêtres amovibles munies de bandes velcro fixées sur l’arrière permettent de se protéger des grands froids, enroulées autour du pantalon sur le bas de la jambe.

Changement de registre radical chez Versace, où l’homme se la joue viril, tendance latex avec panoplie complète en cuir. Il peut varier les plaisirs en troquant l’habituel total look blouson et pantalon en cuir noir, avec un tricot en cuir tressé, un blouson sans col au cuir bosselé et un pantalon ultra moulant à triples poches zippées, avec protections en cuir sur les cuisses. Les pulls sont également dotés de protections en cuir aux épaules. Le tout se porte, cela va de soi, avec des bottes de motard ou des boots en cuir verni. Le must de la collection? De curieux protège-doigts en cuir noir, laissant le pouce libre.

L’homme d’Alexander McQueen est paré quant à lui pour survivre aux conditions les plus extrêmes, sans jamais se départir d’une subtile élégance. Des imprimés en trompe-l’oeil façon camouflage recouvrent ton sur ton costume, chemise, cravatte, chaussures, ceinture, sac. Et jusqu’à la fine cagoule moto.

Le visage est protégé parfois à mi-hauteur par un masque en caoutchouc. Les parkas sont amples et dotés de grandes capuches à fourrure. Des gilets ou vestes en plastique noir transparent recouvrent le haut des manteaux. Ossements et squelettes, motif récurrent de la collection, sont agencés en différentes trames sur tous les tissus.

Milan a aussi célébré lundi le lancement de la ligne jeune de John Galliano, baptisée Galliano Homme et produite en licence par l’italienne Ittierre. Le style s’inspire des milieux rock londoniens avec la touche rebelle caractéristique du couturier anglais.

© AFP 1and1

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page