Vous êtes ici:Accueil » Mode » Mode homme » Fashion week Milan. Mode homme hiver 2009 2010

Fashion week Milan. Mode homme hiver 2009 2010

collection Gucci Aux côtés du classique manteau, les cabans, perfectos et autres doudounes chics s’imposeront comme des basiques des armoires masculines l’hiver 2009/20010, selon les tendances données lundi au troisième jour des défilés milanais.

Photo: Un modèle porte une création de la collection Gucci lors du défilé automne-hiver à Milan, le 19 janvier 2009 ©  Damien Meyer

Entre rock et électro, l’homme Gucci impose un style très personnel: sous un costume gris à pois, à petits damiers ou en tweed, une chemise rouge au col rose est serrée par une fine cravate rayée. Une veste de poulain noir est accessoirisée par des chaînes accrochées à la ceinture pour durcir l’allure.

Perfectos et cabans sont partout – en croco, mouton patiné, laine feutrée et même vinyle – et se permettent des patchs de fourrure et de paillettes sur les épaules, le tout posé sur des pantalons très slims. Ou carrément copiés sur les leggings des filles.

Des caleçons longs et moulants en coton que la styliste Frida Giannini impose aussi pour le soir, portés avec un pull de laine fine à en devenir transparente et une veste de smoking, tandis que la cravate se dénoue pour se porter en foulard négligé. Pour une allure à la fois dandy et androgyne.

Même type de silhouette chez John Richmond dont la maison adoucit ses lignes souvent plus transgressives.

Le Britannique s’amuse à décliner ses vestes, cabans et perfectos dans du poulain fauve, de la fourrure de lapin ou encore du tweed gris, qui accompagnent des pantalons à grandes pinces sur le devant qui se resserrent ensuite sur le mollet.

Le côté bad boy et provocateur ressurgit dans certaines pièces de la collection: un blouson de cuir noir rebrodé d’une énorme tête de mort dorée dans le dos, une doudoune pailletée ou un extravagant gilet en fourrure noire.

Chez Versace, l’homme est toujours aussi viril mais il se laisse aller à une certaine décontraction.

Les pantalons, droits et parfois avec un pli sur le devant, se portent aussi bien avec un blouson en daim gris, un caban en laine bleu nuit, un trench en tissu froissé ou encore une veste en cuir turquoise.

Un perfecto innove avec une texture en maille métallique, un étonnant jabot-écharpe de fourrure descend au milieu du torse, tenu en place grâce à une petite sangle nouée sur les reins.

Moncler, l’ex-petite entreprise française née à Monestier-de-Clermont en Isère (centre) et devenue la reine incontestée de la doudoune, organisait son premier défilé de prêt-à-porter pour homme avec une ligne baptisée Gamme bleue.

Sur une passerelle transformée en piste de ski avec vraie neige, les mannequins interprètent toutes les déclinaisons possibles et imaginables du duvet d’oie: les parkas bien sûr, courtes ou longues, recouvertes d’une classique matière imperméable mais aussi de tweed ou de tissu camouflage.

Des guêtres matelassées flirtent avec une combinaison rigolote mi-chevrons mi-maille, un bermuda molletonné expose les mollets à la morsure du froid, une salopette de ski se prend pour un costume.

© AFP 19.01.2009 1and1

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page